Test Forza Motorsport 7, un nouvel opus entre arcade et simulation sur Xbox One

Cette année 2017 est une pure folie pour les amateurs de course automobile. Entre simulation et arcade, les titres s’enchainent mois après mois, Project Cars 2, GT Sport, WRC 7, F1 2017, c’est maintenant au tour de Forza Motorsport 7 de passer sous notre loupe experte. Edité par Microsoft et toujours Développé par Turn 10, la célèbre simulation est disponible en France depuis le 03 octobre 2017. Découvrons les nouveautés de ce septième opus. Forza Motorsport 7 peut-il rivaliser face à la concurrence de cette fin d’année ?

Test de Forza Motorsport 7, Un septième épisode réussi pour la licence Forza Motorsport

La licence Forza poursuit son rythme effréné d’une sortie par an en alternant avec sa mouture plus orientée arcade j’ai nommé Forza Horizon. Mais les développeurs peuvent-ils réellement nous proposer des nouveautés suffisantes en si peu de temps ? Forza Motorsport s’appuie fortement sur son statut de leader, en effet la licence de Microsoft pouvait se vanter il y a encore quelques années d’être la plus réaliste et la plus aboutie graphiquement parlant. Mais cela va-t-il encore durer ?

Un mode carrière prenant

Le mode carrière de Forza Motorsport représente le principal atout de ce nouvel opus. Il faudra dans un premier temps sélectionner le sexe de votre pilote : homme ou femme. Pour le reste, on reste dans le classique à chaque victoire vous empochez des crédits et bien évidemment de l’expérience. Mais que faire de toute cette caillasse ? Acheter des véhicules voyant, le jeu en compte des centaines et des centaines.

Le mode carrière enchaine les courses de manière basique mais alterne judicieusement les disciplines (Nascar, Supercar, camions…oui oui camions vous avez bien lu) pour éviter aux joueurs de tomber dans la lassitude. Ils sont malins chez Turn 10. Le mode carrière de Forza motorsport 7 ne réinvente pas la poudre mais reste très plaisant à parcourir surtout avec les nouveaux petits défis « originaux ».

700 voitures ? Combien ?

Oui vous n’avez pas rêvé, Forza Motorsport 7 vous propose de débloquer non pas 100 mesdames, non pas 200 monsieurs mais bel et bien 700 véhicules en tout genre. Vous avez bien entendu 700 bolides à collectionner. On ne vas bien évidemment pas vous faire la liste des voitures mais sachez néanmoins que de nombreuses marques sont représentées : Toyota, Mitsubishi, Audi, Ford, Holden, Nissan, Volkswagen, Volvo, Cadillac Pontiac, Lotus,, Dodge, Bugatti, Chrysler, Hyundai, Rolls-Royce et plus encore. Vous retrouverez des véhicules de toutes les époques et de toutes les tailles.On aurait tout de même préféré moins de bagnoles et plus de circuits mais bon…

Entre simulation et arcade ?

Contrairement à la concurrence (Project Cars 2 pour ne pas le citer), le jeu Forza Motorsport 7 se prend en main très rapide. Il faudra cependant faire un tour dans les réglages pour désactiver toutes les assistances (freinage, direction et j’en passe) afin de retrouver de véritables sensations. Forza Motorsport 7 oscille donc entre Arcade et Simulation. En effet, la gestion de votre vitesse et le positionnement dans les virages sont deux notions qu’il faudra rapidement maitriser mais venir frotter votre carrosserie sur vos adversaires ne vous en verrez pas forcément dans un tête à queue interminable. Forza Motorsport 7 parvient donc à ménager la chèvre et le chou comme on dit, on garde les sensations de vitesse si caractéristiques à l’arcade mais également la rigueur des simulations. On note aussi la présence de la fonction « rembobiner » qui vous permet de revenir en arrière en cas d’erreur de trajectoire, un choix qui ne plaira pas forcément à tous les joueurs.

Des graphismes renversants

D’un point de vue esthétique, Forza Motorsport 7 vous en mettra plein a vue et ce même sur Xbox One classique. On a donc hâte de voir le résultat en 4K sur une Xbox One X. Le gros point fort de ce Forza Motorsport 7 réside une fois de plus dans le réalisme de sa vue cockpit, des bolides soigneusement modélisés et des décors à couper le souffle. Techniquement ce septième opus tient un peu moins la route et traine encore quelques bugs. La gestion des dégâts reste elle aussi perfectible.

Une IA agressive

Nous vous en parlions déjà il y a quelques temps avec Project Cars 2 et il semblerait que Forza Motorsport 7 affiche le même problème, une IA bien trop agressive. En effet, les adversaires n’hésiteront pas à vous heurter et vous doubler sauvagement. Vous pouvez oublier le fairplay dans Forza Motorsport 7 et même les courses en multijoueur peuvent vite devenir chaotiques. On regrette le système de pénalités de GT Sport.

Les points positifs de Forza Motorsport 7

  • Un Forza Motorsport plus accessible à tous
  • Un nombre de voitures renversant
  • Un mode carrière digne de ce nom
  • Une conduite entre simulation et arcade
  • Bande son convaincante
  • Graphiquement au top

Les points négatifs de Forza Motorsport 7

  • C’est vite l’anarchie en multi Online
  • Une IA qui manque de Fairplay
  • Encore de nombreux bugs
  • Seulement une trentaine de circuits
  • Ça manque un peu de renouveau
  • Des temps de chargement interminable

Conclusion 16/20

Forza Motorsport 7 profite de l’aspiration de son prédécesseur pour se propulser encore plus haut dans certains points. Avec un mode carrière prenant et complet, le titre de Turn 10 parvient à se hisser sur le podium de meilleures simulations de conduite de cette année 2017. On appréciera ses décors resplendissants, des effets météorologiques réalistes et une collection de 700 voitures à débloquer. De quoi vous occuper de nombreuses heures. En revanche, le titre édité par Microsoft ne compte qu’une trentaine de circuits et affiche une IA un brin agressive.

Vous aimerez également