Gravel, notre test du nouveau jeu de course arcade signé Milestone

Plus rien ne semble pouvoir arrêter le studio Milestone dans la conception de jeu de course que ce soit sur deux ou quatre roues. Après Moto GP, MXGP et plus récemment Monster Energy Supercross, le studio nous offre aujourd’hui une nouvelle licence du nom de Gravel, un jeu de course clairement orienté arcade. Le jeu Gravel est disponible depuis le 27 février sur PS4, Xbox One et PC.

Test Gravel, des courses funs pour le dernier jeu du studio Milestone

Une bouffée d’air pur pour Milestone

Avec Gravel, le studio Milestone se débarrasse clairement des contraintes que peuvent occasionner sous licence. En effet, difficile d’apporter un maximum de fun et de second degré dans un jeu comme MXGP ou bien encore Moto GP. Gravel est donc une récréation créative pour les développeurs, un jeu dans lequel tout est permis, des adversaires parfois déjantés, des courses à toute allure, des décors exotiques, bref une véritable bouffée d’air pure pour le studio.

Des courses en tout genre

Concrètement Gravel vous propose de prendre le contrôle de véhicules emblématiques comme la Toyota Celica Turbo 4WD, la Subaru Impreza 1995, la Mitsubishi lancer evolution 6 et même la légendaire Lancia Delta. Difficile de ne pas penser aux premiers jeux V-Rally face à ces bolides parfois d’une autre époque. Gravel mêle des circuits hors-pistes sur des terrains sableux, en bord de mer et même dans des décors neigeux mais aussi des courses sur piste. Difficile donc de classer Gravel dans une catégorie tant le panel de circuit et de véhicule qu’il offre est large et c’est plutôt une bonne chose.

Une conduite arcade

Côté gameplay le jeu mise clairement sur l’arcade. Ne vous attendez pas à une simulation même si quelques éléments de réglages sont possibles. Gravel est avant tout un jeu fun et accessible à tous dans lequel vos carrosseries vont prendre chères. La conduite reste agréable même si certains bolides sont difficiles à prendre en main.

Le contenu de Gravel

Sur son contenu Gravel reste assez classique avec les modes course libre, contre la montre et mutijoueur. On regrettera une fois de plus l’absence d’un multi local pourtant si propice à ce genre de jeu. Gravel propose le mode (off-road masters, que l’on peut qualifier de mode carrière. Vous devrez terminer des courses, des épreuves, des affrontements en 1 VS 1 pour gagner des étoiles et ainsi progresser et débloquer des courses, des véhicules et des skins différents pour votre bolide préféré. Une formule certes classique mais qui fonctionne bien grâce à quelques petites cinématiques présentant vos adversaires et des commentaires d’avant course en français qui font le job.

Graphiquement et techniquement daté

Le studio Milestone n’est pas réputé pour ses promesses graphiques et Gravel ne fait pas exception. Visuellement le jeu est loin derrière la concurrence, on appréciera cependant la richesse et la diversité des décors proposés. Les grottes, les bois et les rivières de l’Alaska, mais aussi des courses le long de l’océan pacifique. Des affrontements sur le pic gelé du Mont Blanc en passant par les dunes et les canyons de la Namibie le jeu n’est pas avare en destination de voyage. Sans parler des circuits du memorial coliseum de Los Angeles, du Florida Stadium et du Rallycross de Lohèac. Gravel offre donc des panoramas appréciables et suffisamment détaillés pour camoufler une faiblesse technique.

En revanche la modélisation des véhicules reste plutôt catastrophique. Si on reconnait aisément les bolides, la carrosserie reste floue et plus radine du côté des détails et des finitions. On appréciera cependant les nombreuses vues disponibles dont la vue intérieure plutôt plaisante.

Les points positifs de Gravel sur PS4, Xbox One et PC

  • Clairement orienté Arcade et Fun
  • Prise en main accessible à tous
  • Des bagnoles qui rappellent des souvenirs (Toyota Celica Turbo 4WD, Subaru Impreza 1995, Mitsubishi lancer evolution 6, Lancia Delta…)
  • De nombreux circuits et du dépaysement
  • Bande son agréable et commentateur français de qualité

Les points négatifs de Gravel

  • La modélisation des véhicules qui date des années 90
  • Graphiquement et techniquement d’une autre époque
  • Ça manque de mode de jeu (off-road masters, course libre, contre la montre et mutijoueur)
  • Pas de multi local
  • Marrant quelques heures mais peut vite tomber dans l’oubli
  • Quelques bugs persistent

Conclusion Gravel sur PC, Xbox One et PC : 14/20

Soyons clair, Gravel est loin mais alors très loin des standards du moment comme Forza Horizon, Dirt ou bien encore WRC, si c’est donc ce genre d’expérience que vous recherchez, passez votre chemin. Gravel parlera davantage aux joueurs de la première heure, les nostalgiques de la licence V-Rally par exemple. Tout d’abord parce qu’il en a l’aspect visuel mais aussi technique. En effet, il ne faudra pas vous attendre à des modélisations détaillées et des panoramas à vous couper le souffle, Gravel ne mise clairement pas sur les graphismes pour se différencier. Le jeu s’attarde essentiellement sur le fun des parties car Gravel est purement un titre arcade pour s’éclater en ligne ou avec des potes. Du coup on regrettera amèrement l’absence de multi local.

Vous aimerez également