On a testé Matterfall sur PS4, le run and shoot qui voit rouge

Après nous avoir séduits en 2013 avec l’excellent Resogun et plus récemment avec Alienation, le studio finlandais Housemarque nous présente aujourd’hui sa toute nouvelle création. Matterfall mêle habillement shoot them up et plateforme au sein d’un univers futuriste.

[Avis] Matterfall notre test haut en couleur sur PS4, entre plateforme et shoot nerveux.

Avalon Darrow une mercenaire qui voit la vie en bleu

Dans Matterfall vous incarnez Avalon Darrow, une mercenaire chargée de faire le ménage dans une station spatiale infestée par une technologie extraterrestre hors de contrôle. Le pitch est donc rapide et après une brève cinématique explicative vous voila propulsé au cœur du premier niveau pour découvrir vos différentes aptitudes.

boss matterfall

Le premier boss du jeu Matterfall vous demandera beaucoup de rigueur

Mais cours j’te dis cours

Matterfall est donc un jeux vidéo du type run et gun et comme son nom l’indique, vous allez courir et tirer énormément mais pas que. En effet le gameplay de Matterfall est bien plus profond que cela mais intéressons nous tout d’abord aux bases de celui-ci. La touche R1 vous permettra de sauter et même d’effectuer un double jump.

Matterfall™_20170817000216

Le stick analogique droit sert à tirer dans la direction que vous lui indiquerez. R2 active votre capacité spéciale comme envoyer une grenade par exemple. Enfin les touches L1 et L2 génèrent de la matière bleue mais nous y reviendront plus en détail un peu plus bas. L1 vous permet de vous propulser en avant, en hauteur… et L2 va créer un rayon de lumière bleu que vous pourrez orienter également.

Prise en main de Matterfall

Le jeux vidéo Matterfall propose donc un gameplay riche et intéressant à prendre en main. Je ne vous cache pas qu’il faudra un temps d’adaptation avant de manier à la perfection la cybernétique Avalon Darrow car nos réflexes de gamers iront instinctivement vers R1 pour tirer et X pour sauter. Mais une fois assimilé ça fonctionne parfaitement bien

Bleu VS rouge, Matterfall une affaire de couleur ?

Les différents ennemis dans Matterfall sont générés à partir d’une matière rouge étrange. Et apparemment Avalon, elle, elle n’aime pas trop le rouge, du moins chez les autres, du coup elle refait la déco en bleu avec son laser. Blague à part, les armes de notre mercenaire permettent de cristalliser les ennemis, ce qui les rend plus vulnérable et plus facile à éliminer. La touche L2 que nous évoquions plus haut, génère un rayon bleu qui peut libérer et sauver des civils captif dans la matière rouge mais également faire apparaitre des plateformes.

Il faudra aussi libérer des civils dans Matterfall

En effet, Matterfall est également un jeu de plateforme mais dans une moindre mesure. Avalon Darrow sera la seule à pouvoir traverser les blocs qu’elle fera apparaitre, ce qui signifie que vous pourrez également les utiliser en tant que bouclier.

Le score comme véritable challenge

Vous remarquerez rapidement que boucler un niveau n’est pas  ce qu’il y a de plus difficile dans Matterfall. En effet, si la difficulté est croissante et que les trois boss pourraient bien vous donner du fil à retordre, on boucle l’aventure assez rapidement. Le véritable défi dans Matterfall c’est votre score final. Vous remarquerez effectivement un classement des meilleurs résultats dans le choix des niveaux, le but étant de vous hisser parmi les meilleurs.

Les points de passage restaurent votre vie

Il faudra donc explorer les niveaux de fond en comble pour mettre la main sur des orbes de couleur qui vous permettent de marquer beaucoup de points. En effet, Matterfall n’est pas toujours linéaire et vous pourrez régulièrement choisir des directions opposés pour découvrir le niveau dans son ensemble. Attention cependant il est impossible de faire demi-tour après un point de passage.

Les points positifs

  • Un Run & Gun nerveux comme on les aime
  • Visuellement très réussi
  • Une fluidité à toute épreuve
  • Un gameplay intelligent et original
  • Une difficulté bien jaugée et croissante
  • Les boss qui demandent rigueur et patience
  • Bande son qui colle parfaitement à l’ambiance générale du jeu
  • Petit prix même en version boite

Les points négatifs

  • Un peu court tout de même (9 niveaux et 3 boss)
  • Ça manque parfois de lisibilité à l’écran
matterfall

L’écran peut vite devenir illisible dans Matterfall

Conclusion 16/20

Matterfall est un run and shoot nerveux mais exigeant et on n’en attendait pas moins de nos amis finlandais de chez Housemarque. Avec son gameplay novateur et des phases de plateforme bien pensée, Matterfall ravira les performers et amateurs de scoring en tout genre. On lui reprochera peut être un manque de visibilité à l’écran quand l’action devient un peu trop intense et une durée de vie un poil trop courte. Matterfall réinvente avec brio les codes d’un genre quelque peu oublié par les développeurs. Le run and gun n’a pas était aussi plaisant et explosif depuis Velocity 2X.

Vous aimerez également