On a testé NBA 2K18 sur Nintendo Switch ! Petit mais costaud

Nous avons eu l’occasion de tester l’excellent NBA 2K18 sur la console hybride de Nintendo. Je ne vous cache pas que nous étions curieux de voir le rendu notamment graphique. Car il faut l’admettre la puissance n’est pas la principale qualité de la Switch et les graphismes de la licence NBA 2K sont réputés pour être ultra réalistes. Découvrons donc ensemble ce NBA 2K18 version Nintendo Switch.

Cet article parlera essentiellement de la version Nintendo Switch. Pour découvrir notre test complet de NBA 2K18, nous vous invitons à suivre ce lien.

Notre test de NBA 2K18 sur la version Nintendo Switch ! Petit mais costaud

Une claque visuelle tout de même

Premier test en nomade et la claque graphique est également au rendez-vous, bien évidemment nous n’arrivons pas à un degré de réalisme identique aux versions PS4 et ONE mais tout de même. Cette version Switch n’a vraiment pas à rougir face à ses ainés et prouve que la bécane de Nintendo en a quand même sous le capot. La modélisation des joueurs est excellente, la différence se fera sur des détails de finition comme la sueur…  des éléments auxquels on prête rarement attention en version portable. Si vous aviez peur de vous retrouver avec des graphismes au rabais, soyez rassuré ce n’est pas le cas, loin de là.

On perd en fluidité

Pour réussir cette petite prouesse technique sur les graphismes, les développeurs ont bien évidemment du faire des sacrifices. C’est notamment sur le nombre d’image par seconde que cela se ressent. Le jeu passe de 60fps sur PS4 et ONE à 30fps sur Nintendo Switch que ce soit avec un affichage 720p (version nomade) ou 1080p (écran TV). Par conséquent, le jeu est forcément moins fluide, en revanche il ne souffre d’aucun ralentissement…du moins en nomade.

Et sur grand écran alors ?

Les choses se corsent un peu lorsqu’on bascule la Switch en version console de salon. Comme nous l’avons évoqué précédemment le rendu graphique reste acceptable, en revanche les 30 fps font des ravages. En effet, les actions manquent de fluidité jusqu’à donner parfois l’impression de ralentissement, de saccade. Ce qui peut être gênant si vous avez déjà gouté aux version PS4 et ONE.

Prise en main à la tablette

En version portable, le jeu nécessitera un petit temps d’adaptation mais on retrouve rapidement ses marques. Ça devient un peu plus complexe dans la construction de jeu plus tactique car ça nécessite d’actionner plusieurs touches simultanément sans être un surmontable. On pourra également reprocher à cette version Switch un affichage trop petit de certaines informations notamment de la jauge de tir, ce qui peut vite devenir handicapant en version nomade.

Et le contenu dans tout ça

Autre point sur lequel on aurait pu se poser des questions : le contenu. NBA 2K18 sur Nintendo Switch propose un contenu tout aussi important que sur PS4 et ONE. On retrouve les matchs amicaux classiques, le mode bitume, le mode carrière, M… Le hub social intronisé dans cette monture 2018 « run the neighborhood » est lui aussi au rendez-vous. Vous ne vous ennuierez pas.


Bon à savoir

Attention, NBA 2K18 nécessite impérativement une carte microSD, sinon vous ne pourrez pas lancer le jeu. Petit conseil, optez d’emblée pour une capacité importante, minimum 64go pour anticiper les prochains jeux des éditeurs tiers qui risquent vite de saturer votre carte.

Conclusion NBA 2K18 sur Nintendo Switch : 16/20

NBA 2K18 reste un excellent jeu de basket sur la console hybride Nintendo Switch avec un gameplay riche, un contenu satisfaisant et des graphismes plus que convenables. Le jeu NBA 2K18 trouve tout son sens et toute sa splendeur en version portable (720 p et 30 fps) car le manque de fluidité ne se fait pas trop ressentir. En revanche, si vous utilisez la switch comme console de salon, vous risquez de vous heurter à un titre moins agréable à prendre en main que sur PS4 ou ONE. NBA 2K18 est donc recommandé en priorité aux joueurs nomades.

 

Vous aimerez également