Test Portal Knights, le sandbox action RPG débarque enfin sur PS4 et Xbox One

Disponible depuis un peu plus d’un an maintenant en Early Acces sur PC, Portal Knights pointe enfin le bout de son nez dans sa version définitive. Pour l’occasion le jeu développé par Keen Games et édité par 505 games s’offre une sortie en grande pompe en envahissant nos consoles de salon. Portal Knights est disponible depuis le 19 mai sur PC, PS4 et Xbox One. Tous à vos pioches et découvrons ensemble ce petit bijou à l’univers coloré.

Un choix difficile

L’aventure commence par la création de votre personnage homme ou femme. L’outil de personnalisation reste sommaire mais offre tout de même quelques excentricités capillaires, le choix du regard, un large choix dans les couleurs pour les cheveux, les yeux et la peau. Il faudra d’emblée vous octroyer une classe : un Guerrier équipé d’une épée, le Rôdeur misera lui sur l’arc et enfin le Mage préférera l’inénarrable baguette magique. Au fil de votre progression vous débloquerez de nouvelles armes comme la hache, l’arbalète, des bombes et j’en passe. Il ne reste plus qu’à octroyer une voix et un nom à votre personnage et l’aventure pourra commencer.

L’éditeur de personnage reste simple mais efficace

Le plaisir partagé

Vous avez la possibilité de jouer en solo ou en multi. Bien évidemment plus on est de fou plus on rit et les parties sont nettement plus drôles à plusieurs. Vous pouvez jouer en ligne et même en local ce qui mine de rien devient assez rare. La partie se lance donc sans aucune cinématique d’introduction, juste un court texte qui servira finalement de prétexte à l’aventure. Portal Knights ne propose pas réellement de scénario, ne vous attendez donc pas à une histoire pleine de rebondissement, ce n’est pas l’intérêt premier du jeu.

Un univers So Cute

Dans Portal Knights vous naviguerez entre différents mondes générés de manière aléatoire, c’est donc souvent la surprise et l’émerveillement à chaque fois. Les niveaux sont très colorés et parfaitement réalisés, nous offrant ainsi un dépaysement total ainsi qu’une sensation de bien-être. On s’y sent bien et on a envie d’explorer, creuser, construire, découvrir les trésors que ce monde recèle. Les niveaux surfent sur plusieurs thématiques désert, lac, donjon, paysage verdoyant, couleur d’automne, neige et j’en passe

Passe-moi la pioche

Chaque niveau de Portal Knights est un bac à sable géant dans lequel on aime y passer de nombreuses heures. A noter qu’il est possible de choisir la taille des niveaux, une bonne idée pour ceux qui aiment fouiller sans se disperser. Vous devrez donc collecter des ressources (bois, roche, coton, émeraude, charbon…) à l’aide de différents outils pioche, binette et j’en passe afin de bâtir votre premier établi. Puis une multitude de choix s’offre à vous en fonction des matériaux que vous trouverez il sera possible de vous attarder sur la partie vestimentaire de votre personnage en lui fabriquant une tenue saillante. RPG oblige la tenue va jouer sur les caractéristique de votre bonhomme, force, dextérité, sagesse et plus encore. D’ailleurs vous allez rapidement gravir des échelons et débloquer des points de compétence qu’il faudra attribuer à votre perso en fonction de votre style de jeu.

Mais revenons-en à nos cotons. Chaque monde possède des caractéristiques particulières. Il dispose de son propre bestiaire, son propre type de ressources et son type de minerais. Il ne faudra donc pas hésiter à revenir dans les niveaux précédents pour remplir votre besace.

Sinon faut faire quoi ?

Les plus terre-à-terre se demanderont certainement « oui mais sinon c’est quoi le but du jeu ». Et bien il y en a un rassurez-vous. Dans chaque niveau vous devrez trouver et activer les portails. S’il est facilement de localiser les portails principaux certains restent néanmoins bien cachés et ouvrent des passages vers des niveaux « bonus ». Une fois le portail sous la main il faudra l’activer avec des éclats de lumière de différentes couleurs. Seulement voilà avant d’en arriver là il faudra mettre la main sur ces fameux éclats ou les construire.  Portal Knights vous incite donc à fouiller, creuser, combattre…Vous naviguez ensuite de monde en monde par le biais des portails pour terrasser plusieurs Boss et arriver à vos fins.

Le portail est activé, rendez-vous dans un autre monde

Des objectifs secondaires

Portal Knights propose également des objectifs secondaires grâce aux différents PNJ que vous pourrez rencontrer dans les mondes. Même si il ne sont pas très nombreux ils permettent tout de même d’apporter un peu plus de vie aux différents niveaux. Les missions restent classiques comme terrasser 3 ennemis, rapporter tel ou tel ressource… mais permettent parfois de mettre la main sur des objets rares ou monter rapidement en XP. Il ne faudra donc pas négliger les PNJ dans Portal Knights.

Un soupçon de tactique dans Portal Knights

Le titre de Keen Games se différencie avec un volet action bien pensé et plus difficile à maitriser qu’il n’y parait. Chaque niveau renferme des ennemis différents parfois coriaces qu’il faudra analyser. Il ne s’agit pas de foncer dans la bataille tête baissée. Certains se déplacent à plusieurs, il ne faudra donc pas hésiter à isoler vos cibles. Dès que la bataille s’engage, votre cible est verrouillée et vous pourrez alors esquiver les attaques adverses avec une roulade. Même si l’aspect tactique reste rudimentaire dans Portal Knights il est tout de même présent et apporte un réel plus au jeu. De plus le titre propose également des boss plutôt mémorables, les gardiens du portail.

Un combat perdu d’avance ?

Les points positifs

  • Accessible à tous et très intuitif
  • Une prise en main à la manette convaincante
  • Graphiquement réussi avec des environnements colorés et étoffés
  • Une réalisation parfaite
  • Une fluidité rarement égalée
  • C’est mignon tout plein J
  • L’aspect Bac à sable maitrisé
  • Durée de vie colossale
  • Encore plus fun à plusieurs (multi et local)
  • Diablement addictif
  • Petit prix pour des centaines d’heures de jeu. (30euros en physique, 20 en dématérialisé)
  • Aucun bug, suffisamment rare pour être signalé. (les bienfaits du Early Access)

Les points négatifs

  • Verrouillage automatique des cibles parfois handicapant
  • Une bande son un poil répétitive
  • Ça manque parfois d’objectifs secondaires
  • Peut vite devenir répétitif si vous n’adhérez pas au concept

Conclusion 17/20

Issu de la longue lignée des jeux inspirés par Minecraft, Portal Knights va pourtant plus loin et se différencie de la concurrence en incluant un aspect RPG plus poussé et une bonne dose d’action. Graphiquement on est bien loin en tout cas du titre de Markus Persson et c’est tant mieux. Portal Knights offre des graphismes absolument splendides avec des mondes variés et colorés ainsi qu’un cycle jour / nuit parfaitement maitrisé. De plus, le titre offre une durée de vie colossale avec des événements aléatoires, des objectifs secondaires et des possibilités de créations infinies. Portal Knights réussi un véritable tour de force en entrainant dans son sillage joueurs confirmés, occasionnel et débutants. Comment ne pas aimer Portal Knights ? Le titre s’adresse à tous : jeunes, adules, parents et enfants et risque bien de devenir la nouvelle référence des jeux bac à sable.

Article rédigé par Anthony.