Starlink Battle for Atlas une exploration stellaire avec des jouets ?

Test Starlink Battle for Atlas faut-il partir à la conquête de l’espace avec Fox McCloud

Décidément Ubisoft ne manque pas d’argument pour nous séduire, c’est lors de l’E3 2017 que l’éditeur français est venu piquer notre curiosité avec Starlink Battle for Atlas. Un jeu aux allures d’exploration spatiale avec des vaisseaux et des armes à emboiter littéralement sur votre manette. Un concept grandement utilisé ces dernières années par les Skylanders. Un pari osé pour l’éditeur qui souhaite mettre toutes les chances de son côté en proposant un contenu exclusif sur Nintendo Switch et pas des moindres, le génial fox Mc Cloud, pilote de Starfox. Alors pari réussi ?

Avec ou sans les jouets, c’est à vous de voir

L’une des grandes forces de Starlink Battle for Atlas c’est de ne pas imposer l’utilisation des figurines aux joueurs. En effet, vous pourrez très bien finir le jeu sans même fixer un seul vaisseau à votre manette. La version Nintendo Switch contient d’ailleurs un vaisseau en dématérialisé, vous offrant ainsi l’équipement de base que vous pourrez faire évoluer avec vos points d’expérience. Mieux encore les détenteurs de cette version Switch peuvent utiliser les accessoires en version Dock et basculer immédiatement en version nomade sans s’encombrer des divers objets, idéal pour explorer les planètes à l’extérieur. Si vous n’êtes pas fans des jouets, vous voilà donc rassuré.

Combien ça coûte tout ça ?

Le pack de démarrage vous coûtera entre 70 et 80 euros, une somme importante mais finalement identique à un jeu classique en version boite. Pour ce prix vous aurez le droit au jeu bien évidemment dans sa version boite mais aussi un vaisseau, un ou deux pilotes et deux à trois armes en fonction de la plate-forme que vous choisirez. La plus avantageuse à notre goût étant la version Switch car vous bénéficierez de deux armes et deux pilotes et pas des moindres. En effet, vous prendrez les commandes de l’Arwing, vaisseau emblématique de Fox McCloud, pilote émérite du célèbre jeu Starfox.

Par la suite vous pourrez acheter un pack vaisseau moyennant une trentaine d’euros comprenant un engin volant, un pilote et une arme. Enfin si vous le souhaitez il est également possible d’acheter un pilote seul pour moins de huit euros et un pack de deux armes pour douze euros. Les prix sont donc raisonnables et la collection n’est pas encore gigantesque.

Tous les pilotes, vaisseaux et armes de Starlink Battle for Atlas

Le jeu développé par Ubisoft Toronto avec comme directeur créatif Laurent Malville met l’accent sur la personnalité des pilotes. C’est d’ailleurs l’un des points forts du jeu, lorsque vous emboitez un personnage sur votre support, ce n’est pas juste un skin. Ils ont tous une histoire et des dialogues propres,ce qui renforce la volonté de les collectionneurs et les découvrir. Le titre propose 10 pilotes : Mason Rana, Eli Arborwood, Levi McCray, Razor Lemay, Chase Da Silva, Shaid, Hunter Hakka, Judge, Kharl Zeon et bien évidemment Fox Mc Cloud.

Niveau vaisseau, il y en a 6, le Zenith que vous trouverez dans le pach de démarrage, l’Arwing exclusif à la nintendo Switch puis quatre autres vaisseaux : Pulse, Lance, Neptune, Nadir. Enfin, vous pourrez essayer et collectionner 15 armes avec des facultés différentes : cinétique, feu, glace, gravité… Poitn intéressant, les armes peuvent être combinées pour créer des effets comme des chocs thermiques, vortex de feu, cassures et des chocs gravitationnels.

Starlink comment ça marche ?

C’est très simple, le pack de démarrage switch contient un support dans lequel vous viendrez glisser vos deux Joy-Cons. Il suffit ensuite de choisir votre pilote et l’emboiter au centre du support pour déclencher une cinématique à l’écran. Reste maintenant à choisir votre vaisseau spatial pour venir le poser au-dessus de votre personnage. Enfin, vous distinguerez deux encoches sur les ailes de votre engin, c’est là que vous fixerez les deux armes que vous souhaitez utiliser. Il y en a de plusieurs types : feu, glace, énergie… Les jouets sont modulaires et simples d’utilisation, en quelques clips vous voilà prêt pour explorer l’univers de Starlink Battle for atlas.

Et le jeu Starlink battle for atlas ça donne quoi ?

Il ne faudrait pas oublier l’essentiel, le jeu. Vous débarquez fraichement dans le système stellaire Atlas avec votre équipage alors que votre capitaine Victor St Grand se fait kidnappé par Grax et la légion oubliée. Si le scénario semble anecdotique aux premiers abords, on se rend vite compte que le jeu repose sur un univers très riche notamment avec la civilisation des gardiens mais aussi par l’histoire de tous les personnages. En effet, le jeu est assez bavard et les dialogues s’enchainent ne vous laissant pas le temps de vous ennuyer.

Vous devrez donc explorer ce nouveau système stellaire en accostant sur les 7 planètes qu’il renferme : Kirite, Vylus, Tundria, Necrom, Ashar, Haven et Sonatus.  Techniquement Starlink Battle for Atlas impressionne clairement sur Switch, il est possible de décoller de la planète atteindre la galaxie et atterrir sur une autre sans aucun ralentissement. Mine de rien la Nintendo Switch en a dans le ventre. Impossible donc de ne pas penser à No Man Sky tant l’approche est similaire et même certaines orientations de la direction artistique. De plus vous devrez également scanner des espèces en tourner autour.

De l’action sur terre et dans la galaxie

Les combats sont grisants aussi bien sur les planètes que dans l’espace. On prend plaisir à combiner les différentes armes pour créer des chocs thermiques ou des vortex de feu. Il est possible de voler en rase-motte ou prendre de la hauteur pour surplomber vos ennemis. Les vaisseaux disposent également d’un bouclier pour vous protéger des attaques. Si les combats semblent simples, ils peuvent vite devenir tactiques si vous affrontez plusieurs adversaires. Dans l’espace, les affrontements se veulent plus virevoltants mais toujours clairement lisibles, on reprochera donc peu de chose à Starlink Battle For Atlas sur ce point.

Un concept un poil répétitif

Seul défaut majeur du jeu son aspect répétitif. En effet, secondaires ou principales, les quêtes sont relativement identiques, pirater un vaisseau et le défendre pendant quelques temps, collecter des ressources etc… difficile de faire beaucoup plus sans quitter son vaisseau me direz-vous. De plus le bestiaire n’est pas très varié et on affronte régulièrement les mêmes ennemis. Heureusement les boss viennent relever le niveau. Enfin les ambiances très différentes d’une planète à une autre ainsi que les espèces animales à découvrir permettent de casser un peu la monotonie. Vous voilà cependant prévenu, Starlink Battle For Atlas offre un gameplay appréciable mais néanmoins répétitif.

Les forces de Starlink Battle For Atlas

  • Une exploration de la galaxie qui ravira les plus jeunes mais aussi les adultes
  • Les vaisseaux, figurines et armes à collectionner et emboiter sur votre manette
  • Amusant dès les premières minutes
  • La richesse des dialogues et de l’univers proposé
  • La possibilité de faire entièrement le jeu sans utiliser un seul accessoire pour les plus récalcitrants
  • Très bonne durée de vie avec un contenu riche
  • Le contenu exclusif Starfox pour la version nintendo Switch

Les faiblesses de Starlink Battle For Atlas

  • Des missions redondantes
  • Pas de multijoueur en ligne
  • Le prix du pack de démarrage un poil excessif

Conclusion Starlink Battle For Atlas 16/20

Pour être honnête avec vous, nous ne pensions pas accrocher autant au nouveau titre d’Ubisoft. Et pourtant ce Starlink Battle for Atlas est parvenu à nous séduire par son côté exploration stellaire colorée et amusante. On prend plaisir à piloter les différents vaisseaux, tester les combinaisons d’armes et surtout découvrir l’histoire des multiples personnages. Aussi bien pour les adultes que pour les enfants, le concept de jouets modulables est certes intéressants mais pas imposé par les développeurs ce qui permet au plus récalcitrant de profiter de l’expérience sans utiliser un seul « jouet ». Graphiquement et techniquement Starlink surprend agréablement sur Nintendo Switch et els versions PS4 et Xbox One sont bien évidemment un cran au-dessus. Un jeu qui saura ravir les enfants qui ont souvent la tête rivée vers les étoiles.

Vous aimerez également