Test Assassin’s Creed Rogue Remastered s’offre une sortie en mer sur PS4 et Xbox One

Vous commencez à vous lasser du sable fin et des pyramides de l’excellent Assassin’s Creed Origins ? Et si vous embarquiez pour l’Atlantique Nord avec Shay Cormac dans un épisode propice aux batailles navales. Après Assassin’s Creed The Ezio Collection, Ubisoft poursuit les portages et nous propose aujourd’hui de découvrir ou redécouvrir Assassin’s Creed Rogue, un épisode moins médiatisé mais tout aussi plaisant. Clairement dans la lignée de Black Flag, Assassin’s Creed Rogue Remastered est disponible sur PS4 et Xbox One depuis le 20 mars 2018.

Test Assassin’s Creed Rogue Remastered s’offre une sortie en mer sur PS4 et Xbox One

Un épisode sous exploité ?

Petit retour en arrière, nous sommes fin 2014 et Ubisoft s’apprête à sortir deux jeux Assassin’s Creed quasi simultanément, une première pour la franchise. Les heureux possesseurs de PS4 et Xbox One profiteront du jeu Unity qui a bénéficié d’une campagne marketing importante contrairement à d’Assassin’s Creed Rogue disponible uniquement sur PS3 et Xbox 360. Mais cela en fait-il un épisode au rabais ? Clairement non, le jeu est dans la veine du cultissime Black Flag et propose un scénario inédit sur lequel nous reviendrons plus tard. Assassin’s Creed Rogue Remastered ravira donc les nombreux joueurs qui sont passés à côté à l’époque, le voyant comme un simple épisode de transition entre deux générations de console.

Entre les assassins et les templiers

Tout d’abord, l’histoire se déroule en Amérique du Nord au milieu du dix-huitième siècle. Vous incarnez Shay Cormac, un Assassin œuvrant au sein de la Confrérie. Cette dernière soutient les Français dans le conflit franco-britannique pendant la Guerre de Sept Ans. Tandis que les Templiers sont alliés avec la Grande-Bretagne. En effet les colonies françaises et britanniques s’affrontaient pour des raisons commerciales et territoriales. Et oui, l’antagonisme entre Assassins et Templiers cher à la saga est toujours présent dans cet opus, ainsi que le mélange entre Histoire et fantastique. D’ailleurs, les deux organisations sont encore à la recherche de mystérieuses reliques porteuses d’une grande puissance.

Une approche originale

La principale nouveauté scénaristique de cet Assassin’s Creed Rogue, est le passage de Shay dans le camp adverse. Parti chercher une relique pour le compte des Assassins, un événement important se produisit et poussa le jeune Cormac à quitter la Confrérie pour rejoindre les Templiers. Son nouveau but étant d’éliminer tous les Assassins. Voilà à quoi se résume l’intrigue, la trame scénaristique reste assez basique. Le dénouement est un peu convenu cependant le clin d’œil final est bien amené. En outre on appréciera le caractère de Shay, philanthrope dans l’âme qui n’hésite pas à se poser des questions sur ses actes et leur éthique. En ce qui concerne les personnages secondaires, ils sont bien intégrés à l’histoire mais manquent un peu d’épaisseur. Par ailleurs, Shay rencontrera des figures célèbres comme Benjamin Franklin et James Cook par exemple.

Une direction artistique plaisante

Côté artistique, Assassin’s Creed Rogue s’en sort bien. Visuellement, le jeu est joli. Tout d’abord, il y a de la variété dans les décors. On remarquera l’hostilité de l’Atlantique Nord avec ses glaciers et ses icebergs mais aussi ses aurores boréales, l’ambiance forestière et rustique au sein de River Valley ainsi que la cité new-yorkaise bien qu’elle fût déjà représentée dans Assassin’s Creed III. Le cycle jour/nuit est toujours présent ainsi que la météo dynamique. D’ailleurs, le rendu du brouillard, de la neige et de l’eau est joli. Sinon, on sent le souci du détail à travers la modélisation des bâtiments. En effet, l’architecture de l’époque est respectée, on retrouve des petites habitations coloniales à River Valley, des manoirs à New York. Pour les costumes, là aussi c’est une réussite. Ils sont bien détaillés et le joueur a la possibilité de débloquer plusieurs tenues différentes pour Shay. D’ailleurs Assassin’s Creed Rogue Remastered vous propose d’arborer la tenue de Bayek.

Un Remaster à la hauteur ?

Assassin’s Creed Rogue Remastered offre un confort visuel indéniable. En effet, vous pourrez aisément passer d’Origins à Rogue sans craindre l’arrêt cardiaque, du moins sur le plan visuel. Le titre d’Ubisoft dispose d’un affichage en 1080 p et les petits chanceux qui possèdent une Xbox One X ou une PS4 Pro jouira de la 4K. Les effets de lumière et les ombres ont bénéficié d’un coup de jeune, en revanche il ne faudra pas être trop exigeant sur la modélisation des visages.

En revanche côté maniabilité, Assassin’s Creed Rogue Remastered nous replonge quelques années en arrière avec des courses contre les murs, des bugs de collision, des chutes inopinées bref tout ce que l’épisode Origins avait corrigé. De même pour l’IA et les combats, on retrouve donc un peu cette frustration de l’époque mais heureusement la nostalgie l’emporte. Certaines mécaniques nous avaient tout de même manqué comme foncer sur deux ennemis et les assassiner au vol de manière acrobatique.

Une durée de vie colossale

Enfin, parlons un peu de la durée de vie du soft. Dans un premier temps, si vous souhaitez faire uniquement le solo, cela vous prendra dix heures environ, ça reste correct. Dans un deuxième temps, si vous êtes amateur d’exploration et que vous souhaitez atteindre les 100% il y a de quoi faire, comptez une grosse vingtaine d’heures de jeu. En premier lieu, il y a les missions secondaires divisées en trois catégories: les interceptions d’assassins, les défis de chasse et les batailles légendaires. Les interceptions d’assassins consistent à protéger une cible de plusieurs assassins. On doit repérer les potentiels meurtriers et les éliminer dans le temps imparti. La tâche est assez complexe à New York où les espaces sont plus fermés. Dans les défis de chasse, il faut chasser et dépecer dans une zone plusieurs animaux d’une même espèce dans le temps imparti. Il faut souligner que la faune est variée, on peut rencontrer des loups, des ours polaires ou même des narvals par exemple. D’ailleurs, on peut aussi faire du harponnage en mer, ce qui offre des séquences sympathiques. Quant aux batailles légendaires, il s’agit d’affronter des navires très puissants. Il est indispensable d’améliorer considérablement le Morrigan pour espérer vaincre ces armadas car les challenge est corsé. Pour cela, il faut dépenser de l’argent et surtout trouver des ressources telles que le bois, la pierre ou le métal par exemple.

La personnalisation est également au rendez-vous. En effet, il y a de nombreux éléments à débloquer comme les tenues, les armes, des voiles, des figures de proue, des barres pour le bateau. On peut également améliorer son équipement grâce aux peaux ramassées lors de la chasse.

Si vous arrivez encore à vous ennuyer, tournez-vous vers les activités annexes telles que les captures de QG, de forts ou de colonies. Mais encore, on peut rénover des bâtiments, faire des minis jeux dans les tavernes, découvrir tous les points d’observation. Il y a même une campagne navale où il faudra envoyer ses navires en mission ou pour sécuriser des routes maritimes, cela apporte un petit aspect gestion dans le gameplay. Sans compter la multitude d’objets et secrets à découvrir dans ce vaste et agréable terrain de jeu.

Enfin Assassin’s Creed Rogue Remastered offre l’ensemble des DLC disponibles avec notamment la Quête de l’Armure de Sin Gunn et le Siège de Fort Sable.

 

Les points positifs d’Assassin’s Creed Rogue Remastered

  • Un remaster à la hauteur 1080p / 4K sur PS4 Pro et Xbox One X
  • Un confort visuel indéniable
  • Découvrir ou redécouvrir un épisode sous exploité
  • Une direction artistique plaisante
  • Refaire des batailles navales
  • Une carte gigantesque
  • Une durée de vie colossale avec l’ensemble des DLC
  • La personnalité de Shay Cormac
  • Petit Prix

Les points négatifs d’Assassin’s Creed Rogue Remastered

  • Une maniabilité qui nous plonge plusieurs années en arrière
  • Quelques bugs persistent encore
  • L’IA d’une autre époque
  • Des combats parfois frustrants

 Creed Rogue Remastered de Conclusion Assassin: 15/20

Si vous êtes un grand fan de la licence et que vous êtes passé à côté en 2014, cet Assassin’s Creed Rogue Remastered est fait pour vous. Il est une bonne alternative aux décors de l’Egypte qu’offre Origins en attendant la sortie du prochain titre d’Ubisoft. Avec son scénario original et sa direction artistique glaciale, Rogue est un épisode injustement méconnu que l’on ne peut que vous invitez à découvrir. Visuellement le portage PS4 et Xbox One fait le boulot même si on aurait apprécié quelques ajustements sur la maniabilité. L’immersion est garantie en mer avec les chants et les batailles navales, l’aspect infiltration est plutôt réussi, enfin le jeu dispose d’un bon potentiel d’exploration. De grandes aventures à vivre à bord du Morrigan pour moins de 25 euros, que demander de plus ?

Vous aimerez également