Test Gran Turismo Sport, toujours The Real Driving Simulator ? Un tournant pour la licence

Enfin, enfin le retour d’un jeu Gran Turismo et sur PS4 qui plus est. Si, tout comme moi, vous faites partie des joueurs trentenaires vous avez certainement passé de nombreuses heures sur le tout premier Gran Turismo. La célèbre simulation de course sortie en 1997 sur la première Playstation. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et la licence a enchainé les épisodes avec plus ou moins de succès. 20 ans après il est donc tant de reprendre le volant pour la simulation de Sony. Le réalisme est-il toujours au rendez-vous ?

Notre avis sur Gran Turismo Sport : Un véritable tournant pour la licence ?

Un épisode estampillé sport

Vous l’aurez très certainement remarqué, ce Gran Turismo ne porte pas la mention 7. Il fait pourtant bien suite à Gran Turismo sorti en 2013 sur PS3. Le studio Polyphony Digital affiche donc clairement sa volonté de faire table rase du passé pour offrir de nouveaux horizons à sa licence en la renommant Gran Turismo Sport. Attendez-vous à de nouvelles épreuves comme les rallyes par exemple et de nouvelles voitures.

Un jeu taillé pour le multi

Autant vous le dire tout de suite, Gran Turismo Sport est clairement orienté multijoueur et les développeurs de Chez Polyphony Digital ont pensé leur jeu pour la partie Online et l’Esport. Entendez par là que les joueurs solos risquent de ronger leur frein. Mais le contenu est-il si rachitique que ça pour autant ? On a longtemps reproché à la licence Gran Turismo de trop se concentrer sur le solo et non le multi et bien la donne est dorénavant inversée.

L’école de conduite made in Gran Turismo Sport

La campagne de ce Gran Turismo Sport comprend 3 catégories. Tout d’abord l’école de conduite qui sur certains plans ressemblent aux permis des premiers jeux Gran Turismo. Il s’agit d’un gros préambule pour vous apprendre les bases de la conduite et prendre en main toutes les subtilités du pilotage made in PS4. A noter au passage que le jeu est bien évidemment jouable au volant, je vous le recommande d’ailleurs fortement. Au fil de votre progression, vous débloquerez des véhicules qui viendront s’ajouter à votre garage. Gran Turismo Sport s’est titillé votre âme de compétiteur en vous incitant à décrocher l’or à chaque épreuve. On prendra donc un malin plaisir à recommencer les défis pour grappiller les précieuses secondes qui feront la différence.

Votre mission si vous l’acceptez

Le mode mission peut se définir comme étant un prolongement de l’école de conduite mais avec des défis plus funs comme renverser des cônes et j’en passe. Enfin l’ultime mode de ce Gran Turismo Sport se nomme expérience de circuit et là vous vous rapprochez des choses sérieuses. Le mode peut se définir comme un simple contre la montre sur l’ensemble des circuits du jeu. Ce qui vous occupera déjà un certain temps et vous permettra d’avoir une première approche des différents tracés. La partie solo de Gran Turismo Sport représente donc une mise en bouche géante, un tutoriel massif avant de vous lancer dans le nerf de la guerre : le multi.

Le Fair-play Online

Le fair-play demeure le maitre mot de cette partie multijoueur. En effet, trop de jeux estampillés « simulation de course » deviennent des Destruction Derby Online comme Forza Motorsport 7 pour ne pas le citer. Pour contrer cette réalité le studio Polyphonu Digital a opté pour un système de pénalité simple mais intelligent. Effectivement, toucher un adversaire de manière trop vive vous vaudra une pénalité de temps. Malheureusement Gran Turismo Sport n’offre en l’atat que très peu de mode en ligne. Espérons que cela s’étoffe au fil des mois.

Et les bagnoles dans tout ça ?

Autre point important d’une simulation de course, les voitures et sur ce point Gran Turismo Sport ne vous laissera pas de marbre. Le titre de Sony, vous propose 170 voitures en provenance de 3 continents. Même si ce chiffre semble imposant, il est bien inférieur aux précédents titres de la licence et à ce que proposent les concurrents. On regrettera essentiellement l’absence des prototypes, pourtant l’une des marques de fabrique du studio. Côté circuit le constat n’est guère mieux car Gran Turismo Sport se contente du strict minimum. On appréciera cependant certains tracés comme : Suzuka, Nurburgring…

Les points positifs

  • Le retour de Gran Turismo
  • L’esthétique globale du titre
  • Une conduite plaisante
  • Un Fair-play légendaire en ligne grâce aux pénalités
  • Un titre accessible à tous et facile à prendre en main grâce à l’école de conduite
  • Une expérience avec le PS VR agréable
  • Graphiquement beau sans être une claque
  • Un mode photo plaisant

Les points négatifs

  • Un contenu solo trop léger
  • Un manque cruel de mode en ligne
  • Pas assez de circuits
  • Pas assez de véhicules
  • Un IA vraiment sommaire

Conclusion 14/20

Ce Gran Turismo Sport souffle le chaud et le froid. Il parvient à nous séduire sur certains aspects comme sa conduite agréable et son école de conduite qui sent bon la nostalgie des premiers titres. Cependant le jeu de Polyphony Digital semble vouloir s’orienter vers le multijoueur mais sans réellement sans donner les moyens. En effet Gran Turismo Sport souffre d’un manque cruel de contenu que ce soit en solo ou en multi. De plus le faible nombre de voitures et de circuits n’aide pas le titre à s’élever au rang des références du genre. Reste à voir si le titre de Sony parviendra à tenir la distance dans les mois à venir.

Vous aimerez également