Test Kingdom Come Deliverance, un RPG médiéval qui pèle le jonc, Mortecouille !

Oyez, oyez, braves gens, damoiselles et damoiseaux, je m’en vais vous conter l’histoire de Kingdom Come : Delivrance. Que diable dites-vous malandrin ? Du calme la gueuse, il s’agit d’un jeux vidéo et plus précisément d’un RPG médiéval. Disponible depuis le 13 février 2018 sur PC, Xbox One et PS4, Kingdom Come Deliverance est un projet kickstarté depuis 2014. Le bougre se déleste de la charge fantastique pour offrir aux joueurs une immersion réelle dans la Bohême du XVième siècle. Range ton quinoa jeune bobo et enfile ta guenille pour venger ta famille. Troubadours, faites rugir les trompettes et les tambours pour le test de Kingdom Come Deliverance.

Test Kingdom Come Deliverance, un RPG médiéval qui pèle le jonc, Mortecouille !

Que trépasse si je faiblis

Kingdom Come : Deliverance est développé par un studio Tchèque du nom de Warhorse Studios et édité par nos amis de chez Deep Silver (ou Koch media si tu préfères). Vous endosserez le rôle d’Henri, le fils d’un forgeron (rassurez-vous je vais vous épargner la référence au groupe Manau … ou pas). Donc Hakim, enfin Henri est un jeune homme aux allures d’adolescent moderne. Petite barbe de trois jours, bien coiffé, lève tard et coureur de jupon oui mais voilà…. Après quelques petites quêtes annexes qui vous permettront de prendre en main ce bon vieux Henri, vous découvrirez votre village en flamme et votre famille massacrée par Sigismund, le demi-frère de l’Empereur Romain. Dure la vie de Bohême, débute alors une longue quête pour ce fils de forgeron.

Un cours d’histoire

Bien plus qu’un simple RPG, Kingdom Come : Deliverance est une véritable leçon d’histoire. En effet, la plupart des lieux que vous allez visiter ont existé, tout comme certains personnages que vous allez rencontrer. Les développeurs prêtent un intérêt tout particulier à retranscrire les mœurs de l’époque, âmes sensibles s’abstenir. Vous découvrirez donc les us et coutumes du 15ième siècle, ce qui réserve quelques surprises. Kingdom Come : Deliverance pousse le réalisme jusqu’au bout, certains PNJ refuseront catégoriquement de vous parler si votre visage est couvert de sang par exemple. Les marchands n’hésiteront pas à vous rembarrer si votre négociation des prix est trop agressive. Bref, ne vous y trompez pas Kingdom Come : Deliverance est certes un RPG mais c’est avant tout une immersion et une simulation de vie à l’époque médiévale.

Des choix cruciaux

Comme tout bon RPG, Kingdom come delivrance repose avant tout sur une histoire dont vous êtes le héros. Attendez-vous donc à de nouvelles phases de dialogues et aussi à faire des choix cruciaux qui modifieront de manière drastique la suite de l’aventure. Le jeu surfe aussi sur la simulation et vous demandera d’être attentif à votre personnage. En effet, vous ne devrez pas oublier de vos sustenter, boire, dormir et même vous soigner.

Moultes compétences à développer

On ne va pas se mentir, le jeune Henri est plus proche du Flanby que de Godefroy De Montmirail en début d’aventure. Il faudra donc améliorer les capacités de notre jeune ami et pour se faire il n’y a qu’un seul moyen pratiquer. Vous ne pourrez pas toujours compter sur vos talents de chevalier il faudra parfois améliorer votre éloquence pour accéder aux hautes sphères et gagner en persuasion.  Il faudra aussi vous perfectionner en crochetage, lecture, chasse, équitation… et même travailler votre résistance à l’alcool.

Les points positifs

  • Une immersion totale dans la Bohême du 15ième siècle
  • Une durée de vie colossale avec des tonnes de quêtes
  • Une véritable leçon d’histoire
  • Un gameplay généreux
  • Un doublage français convaincant
  • Une bande son d’époque enivrante
  • Un vent d’air frais face aux jeux actuels
  • Une direction artistique maitrisée

Les points négatifs

  • Graphiquement et techniquement pas fou
  • Synchronisation labiale à la ramasse
  • De nombreux bugs

Conclusion Kingdom Come : Delivrance 16/20

Kingdom Come : Delivrance est loin d ‘être parfait mais il a le mérite d’offrir une expérience originale et authentique. En effet, le titre de Warhorse Studios se différencie par son approche histoire et la retranscription stricte de l’époque médiévale. Kingdom Come : Delivrance s’adresse avant tout aux amoureux de RPG pur et dur sans elfe ni dragon, puisqu’il se veut le plus réaliste possible. Avec une durée de vie qui frôle les 100 heures et des détails qui fourmillent dans tous les sens, Kingdom Come Delivrance vous tiendra en haleine si toutefois vous accrochez à la période historique.

 

Vous aimerez également