Test Last Day of June et vous que feriez-vous pour sauver celui ou celle que vous aimez ?

Disponible depuis 31 Août 2017 sur PS4 et PC, Last Day Of june s’apprête à vous narrer son récit sur Nintendo Switch. Développé par Ovosonico et édité par 505 Games, le jeu traite d’un sujet délicat et rarement évoqué dans les jeux vidéo : le deuil. Mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez compter sur une bonne son enivrante et une direction artistique fabuleuse pour ne pas tomber dans le mélodrame.

Test Last Day of June et vous que feriez-vous pour sauver celui ou celle que vous aimez ?

Un voyage unique

Depuis le 16 mars 2018 les possesseurs de la Nintendo Switch peuvent participer à un voyage émotionnel avec Last Day of June. A noter que le titre développé par Ovosonico est également disponible sur Facebook dans la plateforme de jeux. Derrière cette aventure mêlant amour et mort, on retrouve le réalisateur Massimo Guarini ainsi que le scénariste Jess Cope. La narration est d’ailleurs sublimée par les musiques de Steven Wilson.

Un jour sans fin

Tout débute sur un ponton au bord du lac, le lieu préféré de Carl et June. Au détour d’une allée vous cueillerez une fleur pour votre bien aimée avant de récupérer une couverture pour la réchauffer.  Malheureusement et comme le titre du jeu l’indique, il s’agit du dernier jour de June et c’est à vous en tant que joueur de résoudre des énigmes, remonter le temps et vous remuer les méninges pour sauver votre moitié. Un concept fort, unique et prenant.

Vous incarnez donc Carl qui découvre qu’en touchant les peintures que sa femme a réalisé peut revivre les dernières heures avant le drame. Vous revivrez donc souvent les mêmes situations à travers les yeux de différents habitants du village (un enfant, la meilleure amie, un chasseur et un vieil homme), ce qui peut entrainer une certaine répétitivité même si certaines zones ne se débloquent qu’avec des personnages bien précis.

Une direction artistique énigmatique

Last day of june traite donc de deux sujets diamétralement opposés : la mort et l’amour. Et la direction artistique du jeu traduit parfaitement cette ambiance. On se retrouve avec des décors aux couleurs vives et avec un léger effet peinture à l’huile, ce qui nous plonge dans une ambiance poétique. En revanche les personnages sont un poil plus flippants notamment en raison de l’absence des yeux. Prenez l’univers de Là-haut des studios Pixar et celui de l’étrange noël de Monsieur Jack secouez le tout et vous obtiendrez Last Day of June. Un mix improbable mais qui fonctionne parfaitement.

Les points positifs

  • La direction artistique du jeu
  • La narration globale de Last day of June
  • Une œuvre poétique et charmante
  • Une bande son qui colle parfaitement
  • Petit prix

Les points négatifs

  • Répétitif
  • Les temps de chargement
  • Faible durée de vie

Conclusion 15/20

Entre deux jeux triple A qu’il est bon de s’enivrer d’un titre original et singulier comme Last Day of june. Malgré une durée de vie un brin trop courte et une faible rejouabilité, l’œuvre d’Ovosonico vous marquera par son ambiance unique qui oscille entre poésie et mélancolie. Attention tout de même il s’agit essentiellement d’une œuvre narrative dont le gameplay n’est pas mirobolant, ne vous attendez donc pas à un jeu d’aventure mais plutôt à une expérience vidéoludique.   

 

Vous aimerez également