Test du jeu Star Wars Battlefront 2, quand on attaque l’empire…

Fin 2017, la vague Star Wars s’apprête à déferler à nouveau sur le monde avec la sortie imminente du film « Les derniers Jedi ». Pas bête, Electronic Arts et Dice prennent les devants en proposant aux joueurs passionnés par l’univers de George Lucas de découvrir Star Wars Battlefront 2. Le jeu est disponible depuis le 17 novembre sur PS4, Xbox One et PC. Découvrons ensemble si la force est toujours avec lui.

Test Star Wars Battlefront 2, une suite qui sombre du côté obscur ?

Quand on l’attaque, Dice contre-attaque

Nous n’allons pas tergiverser durant des heures sur ce premier Star Wars Battlefront au contenu scandaleusement rachitique, c’était d’ailleurs le titre de notre test que je vous invite à lire. Cependant nous allons nous attarder la réaction de Dice face aux diverses critiques du premier jeu. Il est effectivement important de souligner les efforts aussi bien du studio Dice que de l’éditeur Electronic Arts pour nous offrir un Star Wars Battlefront 2 à la hauteur de nos attentes. Tout d’abord avec l’ajout d’une véritable campagne solo scénarisée palpitante et riche. Mais aussi avec un mode multijoueur plus complet et doté d’environnements variés. Enfin les développeurs ont conservé le mode arcade pour les joueurs solos mais également pour les amateurs de coop en écran splitté. On appréciera également la suppression du Season Pass pour offrir aux joueurs du contenu gratuit régulièrement. Le studio Dice est donc à l’écoute de sa communauté et prend en considération les retours des joueurs, c’était important pour nous de mettre en avant ce point.

Une véritable campagne solo

Dans l’histoire de cette nouvelle aventure de Star Wars Battlefront 2 vous incarnerez Iden Versio et vous serez à la tête de l’escouade Inferno. Vous appartenez donc au côté obscur de la force, du moins au début de l’aventure mais chut. Cette campagne solo plaira inévitablement aux fans car elle couvre un nouveau pan de l’histoire originale mais nous ne pouvons malheureusement pas trop vous en dévoiler afin d’éviter le spoil.

La campagne de ce Star Wars Battlefront 2 vous fera osciller entre des missions classiques en vue FPS (première personne) et des missions dans lesquelles vous passerez en vue TPS (troisième personne) pour incarner les personnages cultes de la licence comme ce bon vieux Luke Skywalker, Han Solo et j’en passe. . Une idée intelligente qui évite la lassitude car il faut l’admettre la campagne ne fera pas dans l’originalité.

Les objectifs restent similaires aux autres jeux du genre : récupérer des données, garder la position, protéger telle personne… même si on appréciera l’utilisation du petit drone pour pirater et électrocuter. Les combats galactiques sont bien évidemment intégrés à l’histoire et apporte un vent de fraicheur. L’histoire de Star Wars Battlefront 2 est ponctuée de cinématiques magnifiques qui vous tiendront en haleine 8 petites heures, ce qui est mieux que rien.  Une première réussite pour ce deuxième opus.

Un mode Arcade plaisant

Star Wars Battlefront 2 conserve son mode arcade vous permettant d’affronter des vagues d’ennemis seul, en coop ou en duel. Une excellente chose pour vous exercer avant de vous lancer en ligne mais aussi pour d’amuser entre amis à la maison et hors ligne. L’écran splitté devient rare donc il est important de le souligner quand les développeurs prennent la peine d’introduire ce dernier. Le mode duel permet des affrontements dantesques entre les personnages de la saga comme kylon Ren Vs Rey… sous forme d’un contre un comme dans un For Honor ou Absolver. Solo et survie vous proposent tous les deux 48 scénarios (24 du côté lumineux et 24 du côté obscur), de quoi vous occuper de nombreuses heures. A noter qu’il est également possible de créer des parties arcades personnalisées. Décidément ce Star Wars Battlefront 2 n’est pas avare en contenu.

Que la chance soit avec toi

C’est maintenant devenu « monnaie courante » dans les jeux vidéo « modernes », la fameuse loot box est intégrée à ce Star Wars Battlefront 2. Nous ne reviendrons pas sur ce débat concernant les micro-transactions et l’obligation de dépenser des sommes faramineuses pour débloquer l’ensemble du contenu. D’ailleurs Electronic Arts a parfaitement répondu aux joueurs et les transactions sont maintenues absentes du jeu.

Il existe donc quatre types de caisses : les journalières, soldat, héros et chasseur. Pour les ouvrir il faudra donc dépenser de l’argent virtuelle, il s’agit de la monnaie du jeu que vous gagnerez en complétant des défis et en remportant des parties. A l’intérieur de ces caisses, vous trouverez tout et n’importe quoi des cartes pour vos héros et vaisseaux, des poses de victoire et même des pièces de fabrication pour concevoir vos propres cartes. Il est clair qu’il faudra vous armer de patience si vous souhaitez tout récupérer. Bonne chance

En ligne ça donne quoi

Le nerf de la guerre pour ce Star Wars Battlefront 2 reste la partie online. Pour cette suite, Dice a décidé d’épuré un peu tout ça. Il est vrai que de nombreux modes pouvaient sembler redondants dans le premier opus. Cette fois, ils sont au nombre de cinq : « Assaut galactique » offre des combats épiques allant jusqu’à 40 joueurs avec des objectifs divers à remplir et une progression sur la carte, « combats spatiaux » comme son nom l’indique prend place dans l’espace et ne concerne que les vaisseaux,  « affrontement héroïque » opposera les personnages phares de la licence Star Wars en 4 VS 4, « escarmouche » qui propose des combats rapides et intenses jusqu’à 20 joueurs. Enfin « Frappe » reprend un peu le même principe mais avec des objectifs.

On remarque dans l’ensemble que la partie online est très casual et accessible à tous. On regrettera un peu l’absence de tactique dans certains cas. On se retrouve plus dans un jeu du style Call Of Duty dans lequel on meurt aussi rapidement qu’on réapparait. Ce qui donne certes des combats intenses et rapides mais aussi une lassitude qui s’installe plus vite. Les héros ne se débloquent pu avec des jetons mais avec les points que vous accumulez au fur et à mesure de votre partie. Ainsi même les joueurs « moyens » sont susceptibles d’activer un héros en fin de partie.

Les points positifs

  • L’univers Star Wars respecté aux poils de wookiee prés
  • Une véritable campagne solo captivante et inédite
  • Le mode arcade jouable à deux en écran splitté
  • Un multijoueur au contenu solide
  • Des combats spatiaux intenses
  • Des affrontements au sol épiques
  • Des graphismes tout simplement renversants
  • Des environnements variés et riches
  • Le nouveau système pour incarner des héros
  • De nouveaux personnages à incarner : Rey, Kylo ren, Dark Maul…
  • Pas de Season Pass et du contenu gratuit régulier

Les points négatifs

  • Des temps de chargement qui s’éternisent
  • Les micros transactions… reviendront …ne reviendront pas ? Suspens
  • Pourquoi avoir retiré la course aux Droïdes ?
  • Des défis qui n’apportent finalement pas grand-chose

Conclusion 16/20

Sans nul doute, Dice et Electronic Arts ont appris de leurs erreurs et ce Star Wars Battlefront 2 le prouve. En effet, le titre dispose d’une solide campagne solo captivante, d’un mode arcade complet et surtout d’un multijoueur hautement addictif. On appréciera également l’absence d’un Season Pass et la promesse de contenu gratuit tout au long de l’exploitation du jeu. Et sur ce point nous pouvons faire confiance à Dice. Graphiquement le jeu est une pure réussite et l’univers Star Wars est respecté à la lettre. Les fans accrocheront forcément au jeu tout comme les joueurs de FPS classiques tant le jeu est facile à prendre en main. Malheureusement l’expérience n’empêche pas de commettre de nouvelles erreurs comme en témoigne cette polémique autour des loot box. Cependant l’éditeur est à l’écoute de sa communauté et n’a pas hésité à s’excuser publiquement. Cela ne doit donc en aucun cas ternir les nombreuses qualités de ce Star Wars Battlefront 2 et le plaisir qu’il nous procure en jouant. Star Wars Battlefront 2 est plus profond, plus complet et plus intense que son prédécesseur.

Vous aimerez également