Test The Persistence Le survival Horror de référence sur Playstation VR

Développé par Firesprite, The Persistence est un survival horror qui prend place dans l’espace et plus précisément à l’intérieur d’un vaisseau spatial. En mode de vue FPS, le titre mise sur l’infiltration en empruntant les codes du Rogue-like. Disponible depuis le 24 juillet 2018 sur PS4, The Persistence est un jeu exclusivement destiné au PSVR de Sony, du moins temporairement. Le Playstation Vr tient-il son expérience la plus horrifique avec The Persistence ?

[TEST] The Persistence Le survival Horror de référence sur PS VR

Un trou noir, des Zombies et des clones

Comme de nombreux films de science-fiction de série B, le scénario de The Persistence ne casse pas trois tentacules à un extraterrestre. Alors que votre vaisseau vogue dans le vide sidéral, vous passez proche d’un trou noir qui éradiquera malheureusement l’ensemble de votre équipage. Transformant vos collègues de cantine en zombies un brin nerveux. Fort heureusement vous pouvez compter sur l’intelligence artificielle du vaisseau qui prendra la peine de vous cloner pour que vous puissiez réparer le vaisseau.

Mourir et recommencer

Le survival Horror de Firesprite repose donc sur les mécaniques d’un Rogue-like, autrement dit si vous mourrez vous devrez recommencer à votre point de départ et vous perdez l’ensemble de vos équipements. Si le système est parfois injuste et frustrant il permet de rendre l’infiltration et la progression plus glorifiante. De plus, les niveaux sont générés aléatoirement, chaque mort est donc un éternel recommencement d’autant plus que vous pouvez sur un ennemi très puissant dès les premières salles. The Persistence est exigeant avec les joueurs et vous offrira un challenge corsé.

Ambiance et immersion garantie

Le titre vous plonge dans l’ambiance dès les premières minutes de jeu, les ennemis bien que peu diversifiés sont parfaitement modélisés. L’atmosphère sur le vaisseau est pesante et les couloirs extrêmement sombres. Graphiquement, The Persistence est l’un des jeux els plus convaincants du PSVR sur PS4. L’ambiance sonore est également un régal et nous immerge totalement dans le jeu.

De nombreuses références

The Persistence fait écho à de nombreuses productions cinématographiques mais également vidéo ludique. En effet, difficile de ne pas penser à des jeux comme Dead Space dont le contexte spatial est quasi similaire tout comme la sensation de peur qui en émane. On pense également à des jeux comme Alien isolation qui mise beaucoup sur l’infiltration et la nécessité de se mouvoir avec prudence. Les autres références sont nombreuses : ZombiU pour la coop, Resident Evil et j’en passe.

Jouer à deux c’est possible

Fait assez rare pour être signalé sur les jeux VR, The persistance est jouable à deux grâce à un mode dédié. Il faudra cependant être équipé d’une tablette pour télécharger l’application. Le player en total immersion n’aura plus de visuel sur la carte et devra faire une confiance aveugle à son coéquipier qui devra lui indiquer l’emplacement des objets, les chemins à suivre etc… Un ajout appréciable et amusant. Le deuxième joueur peut aussi camper le rôle inverse c’est-à-dire vous mener à la mort par le biais de fausses informations, alors méfiez-vous.

Les points positifs

  • Graphiquement convaincant
  • Les environnements aléatoires
  • Ambiance flippante et immersive
  • Un arsenal plaisant
  • La bande son
  • La rejouabilité

Les points négatifs

  • Parfois frustrant
  • Difficulté souvent élevée

Conclusion 17/20

The Persistence est très certainement l’un des meilleurs jeux du catalogue PSVR. Mêlant habilement infiltration et horreur, le titre des britanniques de chez Firesprite parvient à nous séduire et nous scotcher au casque Playstation VR. Les mécaniques du Rogue-lite bien que parfois frustrantes s’adaptent à la perfection au scénario et au gameplay du jeu. Un indispensable si vous aimez les Survival Horror et les FPS.

Vous aimerez également