Tout savoir sur l’album NGRTD de Youssoupha, clips, news, infos, chronique et interview

04 Juin 2015

Chronique de l’album NGRTD de Youssoupha

Youss franchit enfin le cap est appelle son album Négritude ? Pas vraiment, par une pirouette orthographique c’est bien l’anagramme NGRTD qui estampille cette nouvelle galette. Et qu’on le veuille ou non, NGRTD ce n’est pas Négritude, un manque d’assurance de la part de l’artiste ? Peut-être, dans le même registre on se souvient de l’album « untitled » de Nas en 2008 qui devait en réalité s’appeler « Nigger ».

D’ailleurs, l’artiste s’identifie régulièrement à Nas Escobar notamment dans le titre « Mannschaft » où sur un beat de Medeline à la limite de la Trap et entre deux fautes de français il cite « Si j’étais né vers Queensbridge, je serais Nasty Nas ». En revanche, on se passera des fautes de conjugaison du genre « Et à la fin c’est nous qu’on gagne », Ribery sort de ce corps, merci. En revanche l’un des titres de l’album porte bien le nom « négritude » dans lequel Youssoupha revient justement sur cette polémique de titre sans pour autant convaincre sur le détournement en NGRTD, dommage.

Ceci étant dit, l’album commence sur une note calme et un message d’amour avec les titres « où est l’amour ? » et « Salaam », deux pistes légères qui même si leurs textes sont cohérents, n’arrivent pas vraiment à nous secouer. Il faudra attendre le titre « Memento » pour trouver de l’originalité et une boucle envoûtante, Youss rappe puis se perd, s’égare, change de sujet, rap des anciens textes… Un très bon concept qui cache également une excellente surprise. Les voix chaleureuses de Ayo et Humphrey parviendront à prolonger le charme avec « Love Musik » et « A cause de moi ».

Il faudra attendre une frappe de Nodey pour retrouver un Hip Hop plus traditionnel et un concept mortel sur « Chanson Française », un titre qu’on aurait voulu voir se prolonger sur 5 à 6 minutes. Youss rend hommage à ces référents et au rap français en incluant dans son texte des punchlines classiques empreintées à akh, joey starr, shurik’n, FF, 113, kery james, rocca… mais 3 minutes c’est trop court Youss, on attend la version longue.

Entourage composé par JBreal est juste une petite perle, un texte précis, un flow entraînant. Durant 5 minutes Youssoupha déverse bon nombre de vérité sur une boucle qui se plaît à dérailler « Les beaux parleurs peuvent mentir, c’est les actions qui comptent, je n’écoute pas ce que les gens disent, je regarde ce qu’ils font ».

On retiendra ensuite deux excellents morceaux « niquer ma vie » où le rappeur anciennement revendiqué du 95 revient sur son passé et les acteurs d’un certain déclin sans omettre que c’est dans ce genre de situation que naissent les plus belles réussites. « Mourir mille fois » vient conclure à la perfection cet album avec un texte touchant sur la mort des uns et son impact sur les autres.

Pour conclure, l’album de Youssoupha manque cruellement de gros titres Hip Hop comme « Public Enemy » ou plus anciennement « L’effet papillon ». Les écrits du rappeur sont parsemés de bonnes idées, de philosophie et de paroles touchantes, le flow est toujours juste mais musicalement l’ensemble reste un peu plat. Youss essaie comme à son habitude d’allier la street crédibilité à la tentative de Hit comme le titre « Smile » une copie de « Dreamin ». C’est maintenant certain, NGRT n’est définitivement pas Négritude.

Notre note : 13/20

Mars 2015

Le 10 mars Youssoupha nous livre un nouvel extrait de l’album NGRTD intitulé « Pharaons et fantômes » un titre écrit pendant que l’artiste était en côte d’Ivoire, à écouter attentivement

On vous recommande également chaudement d’écouter le titre « L’entourage » déjà disponible pour la précommande de l’album, un morceau que Youss vous invite à faire partager à 3 personnes de votre entourage et ainsi de suite. Un beat posé et entêtant, un texte fort, Bakary Potter à encore frappé.

Voici la pochette de l’album NGRTD de Youssoupha

Youssoupha-NGRTD-Cover-pochette-jaquette-essentielactu-rapfr-negritude

février 2015

Le rappeur aux nombreux alias, Youssoupha, a annoncé la date de sortie de son prochain album NGRTD pour le 18 mai. Et pour ce faire, il a dévoilé le clip du premier extrait qui s’intitule « Public Enemy ».

Appelez-le Youss si vous le connaissez, mais vous pouvez aussi l’appeler Bakary Potter, Hannibal Gesteur, Prim’s Parolier ou encore Pharaonique MC ! De nombreux surnoms comme de nombreux adjectifs qualificatifs rentrent en scène lorsque l’on parle de Youssoupha, le lyriciste bantou. Trois ans après l’excellent et audacieux « Noir Désir », le rappeur de Cergy revient cette année avec son quatrième album studio intitulé « NGRTD » pour « Négritude ». Négritude c’est le titre qu’il voulait déjà donner à son premier album, puis au troisième, et là il a opté pour les initiales histoire de rester dans la tendance des hashtags et surtout éviter les polémiques. Alors, on ne sait pas si le terme « négritude » pose réellement problème pour un titre d’album mais qu’importe, le mc ne se démonte pas et continue sa croisade pour mieux démonter les codes du rap français.

youssoupha_photo2_negrittude

Avec sa plume toujours aussi incisive, Youssoupha offre là un titre percutant porté par une instrumentale signée Nodey. A l’image de ses alias, la plume de Youss fait la part belle aux punchlines et aux jeux de mots : « D’un gangster je n’ai pas l’étoffe, je ne voulais pas épouser la rue mais à ma première garde à vue, elle m’a dit Mazel Tov ». Nous, nos oreilles épousent sa voix et ses rimes font bouger notre tête et notre esprit, en attendant son album qui nous devrait nous offrir un featuring avec la sensuelle chanteuse Ayo. Comme le dit Youssoupha, NGRTD c’est maintenant !

Tracklist

01/ Où est l’amour
02/ Salaam
03/ Points Communs
04/ Maman m’a dit
05/ Memento
06/ Love Musik
07/ A cause de moi
08/ Chanson française
09/ Entourage
10/ Le Score
11/ Niquer ma vie
12/ Mannschaft
13/ Black out
14/ Smile
15/ Négritude
16/ Mourir mille fois
Bonus track
17/ Public ennemy
18/ NGRTD

Date de sortie de l’album : 18 mais 2015

Vous aimerez également