Essentiel Actu

Notre avis sur Exoprimal de Capcom : Survivre à une Invasion de Dinosaures dans un Futur Proche

Dans l’arène du jeu vidéo, Capcom a fait irruption avec une nouvelle licence audacieuse baptisée Exoprimal. Plongeant les joueurs dans un monde où technologies futuristes et dinosaures préhistoriques se télescopent, ce jeu multijoueur offre une expérience à la croisée des genres. Alors que l’invasion de dinosaures fait rage, les Exocombattants équipés d’Exosquelettes de haute technologie entrent en scène pour sauver l’humanité de ce péril imminent. Mais qu’apporte réellement Exoprimal à cette compétition acharnée des jeux multijoueurs ? Répondons à cette question en explorant les diverses facettes de ce jeu délirant.

Un Concept Explosif et une IA Préhistorique Machiavélique

Exoprimal dévoile un scénario intrigant, avec une IA appelée Léviathan qui ouvre des failles temporelles pour propager des hordes de dinosaures dans un futur riche en technologies. L’humanité fait appel aux Exocombattants, pilotes d’Exosquelettes surpuissants, pour repousser cette menace. Malheureusement, l’histoire, bien que sympathique, souffre d’un récit fragmenté. Les éléments narratifs se dévoilent de manière morcelée, laissant les joueurs perplexes quant au déroulement global. Toutefois, une touche d’humour et une ambiance rétro des années 80 donnent un charme particulier à cet univers déjanté.

Survie Jurassique : Quand Deux Mondes S'Affrontent

Le mode de jeu principal, la “Survie Jurassique”, plonge les joueurs dans des affrontements en équipe. Les Exocombattants s’allient pour affronter des hordes de dinosaures tout en rivalisant avec une autre équipe pour accomplir des objectifs spécifiques. Cette dualité PvPvE offre une expérience unique et stratégique, où chaque choix compte pour prendre l’avantage. Ajoutez à cela la possibilité de changer d’Exosquelette à la volée, permettant une adaptation tactique, et l’excitation monte d’un cran.

Des Fossiles en Vue : La Répétitivité Ronge l'Excitation

Pourtant, cette excitation est rapidement ternie par la répétitivité qui s’installe. Les mêmes cartes, les mêmes dinosaures, et les mêmes missions finales tournent en boucle. Si le jeu promet de se renouveler avec le temps, l’absence de variété dans le contenu nuit à l’expérience. L’aspect “déjà-vu” s’immisce et les affrontements contre les mêmes ennemis deviennent monotones.

Techniquement, Exoprimal brille avec des dinosaures foisonnants à l’écran et une fluidité constante. Cependant, le design des niveaux n’exploite pas toujours les capacités des Exosquelettes, ce qui peut limiter les opportunités stratégiques. De plus, les cinématiques d’introduction répétées et le procédé narratif fragmenté peuvent perturber l’immersion.

Verdic Exoprimal : Un Fossile qui Pourrait Évoluer

Les points positifs

  • Gameplay stratégique et unique mélangeant PvP et PvE.
  • Réalisation technique impressionnante avec des dinosaures foisonnants.
  • Ambiance humoristique rétro des années 80.
  • Flexibilité tactique avec le changement d’Exosquelette.

Les points négatifs

  • Répétitivité précoce et manque de diversité du contenu.
  • Level design limitant les capacités des Exosquelettes.
  • Narration fragmentée et cinématiques répétées.
  • Modèle économique critiquable pour le contenu proposé.
7/10

14/20

En conclusion, Exoprimal apporte des promesses excitantes dans l’arène du multijoueur. Son concept unique de PvPvE et la flexibilité stratégique des Exosquelettes offrent des moments intenses et amusants. Cependant, la répétitivité précoce et le manque de diversité dans le contenu minent cette expérience prometteuse. L’intégration au Gamepass Xbox offre une opportunité aux joueurs patients, mais le modèle économique sur d’autres plateformes soulève des questions. Si Capcom parvient à insuffler du contenu frais et à résoudre les problèmes actuels, Exoprimal pourrait évoluer en une expérience plus complète et satisfaisante.