On a testé la PS4 Pro : Les performances, la manette, la VR… On balance tout !

La PS4 Pro est-elle intéressante si vous n’avez pas de TV 4K ? Si comme moi vous avez craqué pour cette ultime version de la ps4, et que vous ne possédez qu’un écran HD et un casque PSVR, sentirez-vous une différence proportionnelle au trou de 400 euros dans votre porte-monnaie ? Outre les quelques jeux proposant des modes 1080p améliorés, à l’instar de Rise of the Tomb Raider, le PSVR tire lui aussi avantage de la console la plus puissante du monde (pour encore quelques mois !).

ps4-pro-essentielactu_test

PS4 PRO : Une Dualshock dernière génération

La Ps4 Pro est livrée avec la Dualshock 4 deuxième génération. Cette dernière est quasiment identique en apparence, mais elle est plus légère, et le plastique est mat avec de nouvelles textures ; les joysticks sont déroutants au début car semblent plus “creux” qu’auparavant sous les pouces, mais ils sont aussi plus souples, plus agréables à manipuler, car ils résistent moins. La Light Bar, enfin, est répliquée discrètement sur le pavé tactile. Cette nouvelle génération semble avoir tiré des leçons du passé, le toucher est plus agréable, mais l’ergonomie reste celle d’une Dualshock…

DUALSHOCK_4_nouveau-modele_ps4-pro

PS4 PRO : Des airs de PC

Si l’interface de la PS4 Pro fonctionne exactement comme sa grande soeur, ce sont les patchs mis à disposition par les développeurs pour chaque jeu, qui vous plongeront dans les hautes sphères graphiques. Car oui, elle en a dans le bidon, cette machine ! Les quelques titres compatibles Pro (déjà une petite centaine) montrent une réelle différence, même sur écran Full HD. Ce qui ne sautera pas forcément aux yeux du profane. On peut voir ronronner Call Of Duty Infinite Warfare, Final Fantasy 15… et bien d’autres gros titres au top de leur forme. Le gain se manifeste par une augmentation du framerate et\ou des détails, selon les jeux. Certains titres proposent au choix, de privilégier l’affichage ou la fluidité, un luxe de pciste très appréciable, même si on est loin d’une configuration personnalisée. De manière générale, les jeux optimisés semblent plus fins, plus fluides, et sont donc tout simplement bien plus agréables à parcourir.

 

Ça claquait déjà sur Ps4, me direz-vous ... Oui mais moins !

Ça claquait déjà sur Ps4, me diriez-vous … Oui mais moins !

PS4 Pro de la VR ?

Si l’aliasing était très présent sur PS4 avec certains titres VR comme Here They Lie, Super Stardust Ultra ou DriveClub VR par exemple, on pourra se réjouir de constater que les deux derniers tirent parti des ressources de la Pro, ce qui les rend bien plus agréables à jouer. Et c’est peut-être ce qui est le plus génant avec cette Ps4 Pro : cette différence entre les jeux patchés et les autres. Il est frustrant de passer d’un titre optimisé à un jeu Ps4 classique, sachant qu’on a des chevaux inexploités qui pourraient améliorer le rendu. Mais on est pas sur Pc, et les softs tirant vraiment parti de la puissance de la Pro sont encore minoritaires. Robinson The  Journey, Resident Evil 7 en font partie, et offrent un rendu assez soufflant, pour une console. Les effets de lumières, la finesse des détails et la fluidité y gagnent, mais la résolution ne passera bien évidemment pas au-dessus des capacités de votre casque. C’était 35 jeux à la sortie de la Pro, le store européen compte aujourd’hui 95 titres optimisés pour cette machine.

Voici la liste des jeux PSVR qui bénéficient de la PS4 Pro, il y en a 26 au total à ce jour sur le store :

  • The Playroom VR
  • Tumble
  • Until Dawn : Rush of Blood
  • Batman VR
  • Rigs
  • Bound
  • Battlezone
  • Playstation VR Worlds
  • Rez Infinite
  • Tethered
  • Surgeon Simulator
  • Super Stardust Ultra
  • Hustle Kings VR
  • Thumper
  • Trackmania Turbo
  • Pinball FX 2 VR
  • Lethal VR
  • Perfect
  • Holoball
  • Rollercoaster Dreams
  • 2K VR Experience
  • Werewolves Within
  • How We Soar
  • Robinson : The Journey
  • Ark : Survival Evolved
  • Resident Evil 7

Conclusion :

Un catalogue déjà alléchant, sans même parler de 4K. mais est-ce un argument suffisant pour investir 400 euros, à vous d’en juger… Force est d’admettre que c’est un choix à réserver aux sur-motivés de la Play, voulant le meilleur de leurs jeux. Et clairement, le gap sur les titres concernés est notable et très appréciable. Un Driveclub VR par exemple, gagnerait aisément un ou deux points dans sa note que je lui avais accordé, lors de mon test sur ps4 première du nom. Until Dawn : Rush of Blood, Bound, Resident Evil 7… Si ces titres sont bons au départ, ils sont transcendés, le plaisir décuplé, l’expérience encore plus percutante. Loin d’être une nécessité, la PS4 pro offre un net gain de performances à certains softs, que les plus gourmands et les plus exigeants apprécieront grandement. Tout dépend aussi de vos jeux fétiches, ceux auxquels vous jouez le plus. La sortie de Resident Evil 7 va vraisemblablement aider à faire partir quelques PSVR et quelques PS4 Pro, le combo gagnant pour s’offrir le grand frisson en ce mois de janvier 2017 !

Article rédigé par Echap