Essentiel Actu

Test de Ride 5 : L'expérience de conduite ultime pour les amateurs de moto

L’univers des jeux de simulation moto a toujours été un terrain exigeant, où la quête de réalisme et d’immersion pousse les développeurs à repousser constamment les limites de la technologie. Dans cette lignée, Milestone, déjà reconnu pour ses prouesses dans le genre, nous offre “Ride 5”, la dernière itération de sa série phare. Attendu avec impatience après trois ans de développement, ce jeu nous plonge dans l’univers palpitant de la moto, avec des promesses de réalisme, de contenu riche et d’accessibilité pour tous les types de joueurs. Mais qu’en est-il vraiment ? Découvrons-le dans cette revue complète.

Une claque visuelle et un réalisme saisissant

Dès les premières secondes de jeu, “Ride 5” impressionne par ses graphismes de haute volée. Milestone a fait le choix judicieux de se concentrer exclusivement sur les consoles de dernière génération (et PC), et cela se ressent immédiatement. Le jeu affiche des images criantes de réalisme, au point qu’il est parfois difficile de distinguer entre une capture de jeu et une véritable prise de vue. La modélisation des circuits, des motos et de l’équipement est fidèle jusque dans les moindres détails, et cela contribue grandement à l’immersion.

Le ray tracing et les effets visuels sont de qualité supérieure, offrant des courses sous des conditions météorologiques variées, ce qui oblige les joueurs à adapter leur stratégie en temps réel. Les motos réagissent différemment sur le bitume en fonction du temps, que ce soit par temps chaud, sous la pluie, ou autre. Cela ajoute une couche de réalisme bienvenue à l’expérience de jeu.

Sensations incomparables avec la DualSense

Si vous possédez une manette DualSense, vous serez comblé par l’attention aux détails de “Ride 5”. Les sensations sont différentes selon que vous accélérez ou freinez, grâce aux retours haptiques et aux gâchettes adaptatives. Chaque virage brusque, sortie de route ou contact avec un adversaire est ressenti de manière tangible. Bien que “Ride 5” ne rivalise pas tout à fait avec le maître de la simulation, WRC, en termes de retour haptique, il s’approche doucement, offrant ainsi une expérience de conduite immersive.

Contenu enrichi et accessibilité pour tous

Le contenu de “Ride 5” a également bénéficié d’un sérieux coup de pouce. Avec plus de 200 motos provenant de constructeurs renommés, plus de 30 épreuves, des options de personnalisation étendues pour les motos et les pilotes, ainsi qu’un mode carrière scénarisé comptant plus de 200 événements, le jeu offre une variété incroyable. Vous passerez des dizaines d’heures à explorer cet univers mécanique, en redécouvrant des décennies de motos emblématiques.

Ce qui distingue particulièrement “Ride 5”, c’est son engagement envers l’accessibilité. Les joueurs de tous niveaux y trouveront leur compte grâce à des options d’assistance. Vous pouvez activer ou désactiver différentes aides, du freinage à la direction, en passant par les indicateurs visuels pour connaître les moments propices pour décélérer ou accélérer. Cela permet à chacun de progresser à son rythme, et la courbe de progression est optimale.

Une Immersion totale dans le monde de la moto

L’immersion est le maître mot de “Ride 5”. Que vous optiez pour la vue guidon ou casque, la sensation d’être au guidon d’une moto est authentique. Vous devrez gérer chaque détail, de la température des pneus au carburant, en passant par la préparation de votre moto avant de foncer sur la piste. L’expérience est captivante, surtout lorsque vous décrochez vos premiers temps records, votre pole position ou votre première place sans aucune assistance. Les kilomètres de bitume défilent, les GP s’enchaînent, et le plaisir de jouer est inégalé.

IA perfectible, mais contenu abondant

Si “Ride 5” excelle sur de nombreux aspects, l’IA des adversaires laisse parfois à désirer. Bien qu’elle soit globalement bien conçue, elle peut parfois adopter un comportement étrange, provoquant des accidents presque inexpliqués en raison de sa conduite agressive. Sa gestion des arrêts au stand peut également être incertaine, entraînant parfois une panne sèche pendant certaines épreuves. C’est l’un des rares points noirs du jeu.

Cependant, le contenu sous licence massif de “Ride 5” compense largement cette lacune. Avec plus de 200 motos de constructeurs renommés, une variété de modes de jeu et la possibilité de créer vos propres épreuves, le jeu vous tiendra en haleine pendant des heures. Le mode multijoueur, stable et divertissant, ajoute une couche supplémentaire à l’expérience.

Conclusion : Ride 5 domine la simulation Moto ?

8.5/10

17/20

En fin de compte, “Ride 5” se positionne comme la nouvelle référence incontestée dans le monde de la simulation moto. Avec ses graphismes spectaculaires, sa prise en charge de la DualSense, son contenu riche et son engagement envers l’accessibilité, le jeu offre une expérience de conduite réaliste et immersive. Malgré quelques imperfections au niveau de l’IA, le plaisir de jouer et d’explorer cet univers mécanique est indéniable. Si vous êtes fan de moto ou de jeux de course, “Ride 5” mérite certainement une place dans votre collection. Préparez-vous à ressentir l’adrénaline de la moto comme jamais auparavant.