Critique Triple 9, quand les flics montent des braquages

Triple 9, sorti le 19 juillet 2016 en Dvd, Bluray et VOD, se propose de raconter comment flics ripoux et anciens des Forces Spéciales sont amenés à monter sur de gros coups. Impliqués dans la mafia russo-israélienne, ils vont être la cible d’un chantage qui les dépasse, pour gagner plus qu’une belle somme en dollars : leurs vies. C’est John Hillcoat, le réalisateur de « La Route », « Projet X », « Des Hommes Sans loi », et plus récemment « Quarry », qui nous livre ce polar vitaminé, au casting séduisant. Verdict ?

triple 9

Triple 9 : Un pour tous, tous pourris !

Mickael Atwood, joué par Chiwetel Ejiofor, (« American Gangster », « 12 Years a Slave »), est un ancien des Forces Spéciales. Avec son groupe de flics corrompus et d’ex-militaires, il va devoir répondre aux exigences de Vassilli Vlaslov, un chef mafieux russe incarcéré dans un goulag, qui les fait chanter par l’intermédiaire de la terrible Irina (Kate Winslet), sa femme. En plus de Mickael, notre équipe de choc comprend : Marcus (Anthony Mackie), Russel (Norman Reedus), Gabe (Aaron Paul), et Jorge (Clifton Collins Jr.). Tout ce beau monde va devoir réaliser de spectaculaires casses pour le compte de Vlaslov. D’ailleurs, le dernier coup ne semble pas être faisable autrement qu’en déclenchant un « 999 » en guise de diversion, c’est à dire en abattant un agent de police… L’inspecteur Jeffrey Allen (Woody Harrelson) et son neveu Chris (Casey Affleck) vont cependant leur corser la tâche, déjà franchement ardue !

triple 9

Aussi préparés que soient les hommes lors d’opérations criminelles d’envergure, il y a toujours des évènements imprévisibles à affronter. On ne sait jamais à quel point un être humain est pourri… Et c’est le cas dans ce thriller, ou la frontière entre bien et mal est… relative !

Triple 9 : Une histoire portée par ses acteurs

Il y a beaucoup de détails et de situations anecdotiques qui donnent corps au film, lui donnent une portée authentique et crédible. Dans son ensemble il se veut réaliste, bien ancré dans le réel. La ville d’Atlanta y est, semble-t-il, fidèlement représentée. Le rythme tient plus du polar que du film d’action, ce qui du coup décevra sans doute les amateurs d’action pure. La recette marche plutôt bien, même si on peine à s’attacher aux personnages, et qu’il n’y a non plus rien de très original dans le fond. Cela dit, la narration ne manque pas d’une certaine subtilité. Les acteurs sont tous fantastiques et le casting, alléchant sur le papier, parvient à insuffler aux personnages la profondeur nécessaire. Kate Winslet (« Titanic », « Eternal Sunshine of the Spotless Mind ») dans le rôle de la froide et impitoyable Irina Vlaslov, impassible et prête à tout, révèle à elle seule la dangerosité de son organisation. Elle est remarquable dans ce rôle ; elle admet pourtant qu’en lisant le script, elle ne se pensait pas capable de jouer une telle personnalité.

triple 9

Woody Harrelson (« Tueurs Nés », No Country for Old Men », « Insaisissables ») en flic un peu beauf, presque intègre mais porté sur la défonce, est fascinant de crédibilité. Quant à notre groupe de « héros » corrompus, la complexité de leurs rapports est adroitement illustrée, et ils s’en sortent tous avec brio. Norman Reedus (The Walking Dead) et Aaron Paul (Breaking Bad), frères dans le film, montrent une fois de plus leur talent. L’idée de centrer l’histoire sur le triple 9, de montrer ces hommes effectuant des allers-retours entre les deux cotés de la barrière, avec leurs cas de conscience, n’est pas inintéressante. On est loin du chef-d’œuvre, mais cela reste du divertissement efficace et maîtrisé.

A noter que les bonus sont particulièrement maigres sur l’édition standard, et se limitent à quelques scènes coupées, ainsi qu’à deux bandes-annonces version longue.

triple 9

CONCLUSION

Certes, nous n’avons pas à faire à un film irréprochable. Certains lui trouveront des longueurs ou une trame confuse, ainsi que de nombreux éléments tellement classiques qu’ils en sont presque clichés. Et pourtant, le tout tient la route, car admirablement interprété. On y savourera l’ambiance, et la justesse de l’univers, plus que les scènes d’action, intenses mais pas non plus démesurées. On est dans un thriller, relativement alambiqué, ou les personnages et leur charisme assurent déjà à 80% le show… Un film qui devrait satisfaire, à condition de vous attendre à un polar noir musclé plutôt qu’à un film d’action badass.

Article rédigé par Echap

 

Vous aimerez également