American Sniper, un conflit Américain musulman indigeste

 

american_sniper_film_clint_eastwood_cover_essentielactuRéalisateur : Clint Eastwood
Acteurs : Bradley Cooper, Sienna Miller, Luke Grimes
Genre : Biopic, Guerre, Drame
Date de sortie : 18 février 2015
Distribué par : Warner Bros. France
Notre note 2/5

Qui est la légende ?

Faisant d’abord un bref résumé de l’histoire, American Sniper est un biopic retraçant l’histoire de Chris Kyle, un texan fan de rodéo qui un beau jour à décider de s’engager chez les Navy Seal en tant que Tireur d’élite. Après un entraînement difficile qui n’est pas sans rappeler celui qu’infligeait Clint Eastwood à ses soldats dans « le maître de guerre », Chris est envoyé en Irak afin de couvrir ses camarades lors de leur progression, toujours pour instaurer la démocratie bien sûr. Il va vite hériter du surnom de « la légende » en éliminant à lui seul plus de 150 ennemis (Trophée platine : avec une balle ?). Chris devient tellement célèbre que sa tête est mise à prix par l’ennemi pour 180 000 dollars.

american_sniper_film_clint_eastwood_review_essentielactu_le_vrai_chris_kyleVoici le “vrai” Chris Kyle, la ressemblance avec Bradley Cooper n’est pas frappante

Sniper vous avez dit sniper ?

Ne vous fiez pas au titre, American sniper n’est pas un film qui se concentre uniquement sur le tireur d’élite et vous n’y croiserez pas non plus Tom Berenger (pour les anciens). Ce qui est bien dommage car ce n’est que dans de rares scènes que l’on peut capter l’intensité et la grande responsabilité du sniper, le film aurait vraiment gagné un intérêt en creusant sur ce point.

american_sniper_film_clint_eastwood_review_essentielactu_bradley-cooper

Classique à mourir

La construction du film est d’un classicisme mortel et ennuyeux, un soldat s’engage, en bave quelques temps pendant son entraînement, tombe amoureux d’une fille dans un bar, part à la guerre pendant qu’elle est enceinte et bla et bla et bla…Même s’il s’agit d’une histoire vraie, elle est romancée de la plus basique des manières. Un film qu’on a déjà vu 1 000 fois si ce n’est plus.

Un conflit de plus en plus indigeste

Depuis les attentats du 11 septembre, Hollywood à délaisser les soviétiques pour s’attaquer aux « méchants arabes » et plus particulièrement au monde musulman. Depuis 10 ans nous ingurgitons des films à la sauce américaine retraçant les exploits de l’oncle Sam un peu partout au moyen orient et ce n’est que très rarement que les réalisateurs osent s’attaquer aux tortures et aux exactions commises par l’armée américaine durant ces conflits. Et ce n’est pas l’ultra patriotique Clint Eastwood qui va changer ça. American Sniper fait une fois de plus passer les musulmans pour des barbares et les américains pour des héros

american_sniper_film_clint_eastwood_review_le_boucher_essentielactuNon ce n’est pas Antonio Banderas !!

Conclusion

Le film flotte du début à la fin sans jamais vraiment se fixer sur une thématique, l’importance du tireur d’élite, le syndrome post-guerre, la barbarie… l’œuvre de Mister Eastwood traite de tous ces sujets mais malheureusement uniquement en surface et de manière très décousue, ce qui lui empêche d’avoir une réelle identité. La confrontation entre Chris et Mustapha, deux snipers talentueux aurait pu apporter plus d’intensité au film mais il est également sous exploité et loin de l’épique combat entre Ed Harris et Jude Law dans Stalingrad. La prestation de Bradley Cooper est correcte sans pour autant nous scotcher. American sniper est un film américain pour les américains, sur les soldats américains à la gloire des américains que les américains adoreront mais que nous avons trouvé indigeste, vu et revu à de nombreuses reprises ces dix dernières années. On en attendait tellement plus du grand Clint Eastwood.