Test de Fallout 4, le RPG post-apocalyptique de l’année ?

Cinq années après la sortie de Fallout New Vegas, Bethesda nous dévoile enfin un quatrième opus très tant attendu par les fans de la série mais aussi par les amateurs de RPG. Des annonces prometteuses, une présentation au salon de l’E3 alléchante et diverses fuites (voulues ou non…) font de ce nouvel épisode l’un des titres les plus prometteurs de cette fin d’année. Le studio américain décrochera-t-il une nouvelle fois le titre tant convoité de RPG de l’année ? La réponse n’est malheureusement pas si simple.

fallout_4_test_essentielactu_00

Bienvenue dans le post-apocalyptique!

Vous commencerez donc votre aventure par un didacticiel au cour duquel vous aurez l’occasion de vous familiariser avec le gameplay, et de découvrir, pour ceux qui ne connaissent pas la série Fallout le fameux Pipboy, où sont répertoriées toutes les informations utiles liées à votre avatar. Bethesda vous donne également la possibilité de créer votre personnage, masculin ou féminin avec énormément de détails (forme des yeux, nez, carrure, etc), tout en mettant en place la trame tragique de l’histoire.

fallout_4_test_essentielactu_004

Un scénario simple, aux allures de fil rouge

Dans Fallout 4 vous incarnez un ex-militaire installé avec femme et enfant dans le petit quartier de sanctuary hills, situé non loin de l’abri antiatomique 111 crée par la prestigieuse entreprise “vault tec” près de la ville de Boston en 2077. Alors que vous êtes tranquillement chez vous à profiter de votre famille, vous apprenez à la télévision, que de nombreuses explosions se font ressentir au quatre coins du pays. Heureusement, grâce à vos services rendus, une place pour vous et votre famille vous a été réservé dans ce fameux bunker. S’en suivront une série d’événements que nous éviterons bien évidemment de vous dévoiler… Vous vous réveillerez 200 ans plus tard dans un monde ravagé, où vous devrez vous mettre à la recherche de votre enfant disparu. Si le scénario de ce quatrième opus n’a rien aux premiers abords d’hollywoodien, il arrive tout de même à nous surprendre par moment, et surtout il nous permet, en passant de ville en ville, d’avoir accès à de nouvelles quêtes annexes plutôt bien scénarisées pour la plupart. 

Fallout 4_20151117180836

Bienvenue dans le Commonwealth !

Entre la trame principale, les colonies, les petites quêtes annexes rudement bien scénarisées que nous venons de mentionner sans parler des différents sites à explorer, vous ne vous ennuierez jamais dans Fallout 4. De plus, vous ressentirez forcément ce besoin viscéral de “looter” tous les objets possibles du Commonwealth pour améliorer vos armures, armes, colonies et j’en passe. Bethesda nous annonce d’ailleurs une durée de vie approximative d’une centaine d’heures de jeux, sans compter les différents patchs, qui viendront encore repousser l’expérience de jeu. Une chose est sûr ce nouvel épisode vous tiendra en haleine pendant longtemps.

Fallout 4_20151117182949

Vous voyagez seul ou accompagné ?

Même si on peut parfois déplorer le manque de profondeur de certains pnj, d’autres par contre, vous deviendront vite indispensables en tant que partenaire, tant pour leur efficacité que pour leur charisme. Si vous choisissez de voyager avec un partenaire, il vous sera possible de développer au fil du temps certaines affinités assez comiques, qui donnerons encore un peu plus de contenu à l’histoire déjà très bien remplie. Vous pourrez également faire le choix de voyager seul, et de profiter ainsi d’un des nombreux bonus du menu S.P.E.C.I.A.L. Le menu S.P.E.C.I.A.L justement, vous permettra à chaque passage de niveau supérieur, soit de débloquer une compétence, soit d’en améliorer une déjà acquise. Par exemple, améliorer votre charisme vous permettra de débloquer certains dialogues, de pouvoir négocier les prix chez les marchands, ou encore, si l’envie vous en prend, de flirter avec un ou une vos partenaires.

fallout_4_test_essentielactu_003
Survivre dans un monde de brutes !

Les séquences de combats quant à elles, sont une réussite totale. La vue FPS a été améliorée et donne au titre une nouvelle dimension vraiment agréable. A tel point que vous vous surprendrez à aller taquiner, sans aucune appréhension, une bande de super-mutants, ou encore une meute de goules pataugeant dans une marre radioactive, juste pour le plaisir du combat.

fallout_4_test_essentielactu_005

Le mode “SVAV” à lui aussi été retravaillé. Pour les nouveaux venus dans l’univers FALLOUT, ce mode vous permet en plein combat de lancer un slowmotion, afin de pouvoir viser différentes partie du corps de votre adversaire, pouvant par exemple le “one shot”, le désarmer, ou bien encore l’handicaper, selon les points de compétences que vous aurez débloqué dans le menu S.P.E.C.I.A.L, ce qui vous permettra, si l’adversaire s’avère coriace, de pouvoir prendre du recul et d’élaborer la bonne stratégie afin d’en venir à bout!

fallout_4_test_essentielactu_006

Des paysages ravissants aux bugs énervants !

Fallout 4_20151118003336Tout au long de votre épopée à travers le Commonwealth, vous pourrez profiter d’un paysage apocalyptique évolutif très bien réussi. Vous passerez donc par exemple d’une nuit pluvieuse, a un beau matin ensoleillé, et finirez par traverser un orage radioactif dans l’après-midi. Si graphiquement fallout 4 nous offre de beaux horizons, il n’est pas non plus exempt de quelques défauts, pnj traversant le décors, reflets du personnage dans l’eau ou dans les miroirs inexistants, différents petits bugs, lags, en ajoutant à cela des temps de chargement archaïques, assez désagréable sur le moment. Soyons honnêtes graphiquement le jeu ne vous décrochera pas la rétine, comme a pu le faire un “The last of us” entre autres. Malgré ça, le jeux reste une belle réussite graphique et artistique qui vous surprendra quelque fois par des situations scénarisées de qualité.

Fallout 4_20151118000908

Point positifs

  • Durée de vie énorme et évolutive
  • Gameplay FPS immersif
  • Environnement et BO de qualité
  • Scénario des quêtes annexes bien réalisé
  • Météo dynamique de toute beauté
  • Plus accessible que c’est prédécesseur
  • Carte de taille moyenne, mais qui bénéficie d’un contenu très riche

Point négatifs 

  • Bugs et autres lags parfois gênants.
  • Quête principal un peu légère
  • Disparition du karma et de la réputation
  • Graphiquement parfois en dessous pour de la Next-gen.

Conclusion 17 /20

En conclusion on peut dire que Bethesda a fait le choix d’attendrir son petit dernier, afin de l’ouvrir à un plus grand nombre et de pouvoir donner à certains le plaisir de découvrir cette licence mythique, tout en essayant d’apporter quelques améliorations pour rassurer les amoureux de la licence. Les puristes seront sûrement un peu déçus par le lissage des dialogues, un peu plus fades et de la disparition de quelques idées faisant parties intégrantes de l’esprit FALLOUT, comme le karma, par exemple. A l’inverse ceux qui avait du mal à approcher la série se laisseront plus facilement tenter part ce RPG post-apocalyptique de qualité. Mais que ce soit en troisième ou à la première personne, que l’on soit un fan ou que l’on découvre la licence, une fois vos quêtes lancées et votre “fatman”chargé, tous ces petits désagréments deviennent vite superflues, et vous aurez bien du mal à lâcher votre manette après quelques heures de jeux. Bethesda rend là donc une copie différente mais intéressante de la série Fallout qui peu, selon moi, très largement prétendre au titre de jeux vidéo de l’année.

Article rédigé par Gangrene

Fallout 4_20151117235123