La critique littéraire d’Erika : La patience du Diable de Maxime Chattam

La critique d’Erika : La patience du diable de Maxime Chattam

Le résumé :
Un go-fast prit en flag qui transporte bien pire que de la drogue… Deux ados qui tirent sur les passagers d’un TGV lancé à pleine vitesse… Des gens ordinaires découverts morts de terreur. Le Diable mène le bal, le monde est devenu fou. Lieutenant à la Section de Recherche de Paris, Ludivine Vancker comprend bientôt qu’un fil sanglant relie ces faits divers. Rien ne pourra l’empêcher de remonter la piste à sa source. Aux racines de la peur. Le Mal peut-il contaminer ceux qui le traquent ? Après La Conjuration primitive, Maxime Chattam, dans ce thriller d’une maitrise glaçante, sème plus que jamais le doute.

Mon avis :
La patience du diable est la suite de La Conjuration primitive, une suite qui commence très fort puisqu’on retrouve Ludivine en pleine enquête : elle participe à une intervention pour intercepter un go-fast seulement ce qu’ils découvriront sera bien pire qu’un transport de drogue … Un trafic horrible … de la peau humaine !
A côté de ça, on assiste à une espèce de montée de violence, un enchainement d’événements d’une violence inouïe : une fusillade dans un TGV, un attentat dans un centre commercial … La violence est dans ce tome tout aussi présente que dans le précédent mais cette fois-ci il ne s’agit pas de psychopathes mais de personnes comme vous et moi qui déraillent …
Dans ce nouveau thriller, Maxime Chattam nous fait suivre une enquête sanglante, une enquête qui nous mènera sur les trace du Diable, ou du moins de son incarnation ….
Encore une enquête durant laquelle Maxime Chattam brouille les pistes jusqu’au dernier moment. Pour changer, il met encore ses personnages dans de mauvaises postures, comme dans La Conjuration Primitive. Il nous amène sans cesse à nous demandé ce qu’il a encore imaginé, ce qu’il a encore prévu pour ces personnages.

 
Auteur : Erika Petton
Blog perso : pageaprespage
Twitter : PE_Erika

Vous aimerez également